Togo: La piraterie n'est pas seulement maritime

10 Décembre 2019

Le Togo est le royaume du piratage. Radios, TV, sites internet et journaux font fi des protections intellectuelles ou des droits d'auteur.

On diffuse ou on publie en volant ailleurs des contenus.

Le phénomène a pris une ampleur telle que la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC) a décidé d'agir.

Elle a lancé mardi une session sur le thème du 'piratage des contenus audiovisuels sur internet'.

Pour, Pitalounani Télou, le président de l'institution, la piraterie audiovisuelle par internet constitue un fléau qui prend de l'ampleur et représente une menace sécuritaire et un manque à gagner pour les finances publiques du Togo.

'Le piratage des contenus audiovisuels prive l'Etat d'importantes ressources, revenus, impôts et taxes, reversement de la TVA, diverses contributions dues par les opérateurs audiovisuels.

Il entraîne également la diffusion non maîtrisée des programmes, donc, risques de propagande extrémiste, politique ou religieuse violente', explique-t-il.

M. Télou oublie de signaler que ce vol constitue aussi et surtout un manque à gagner pour les propriétaires des contenus.

Autre problème récurrent auquel devrait s'attaquer la HAAC, celui des contenus textes et photos sur internet allègrement piratés et réexploités localement part des sites ou des journaux, sans mention des sources, sans autorisation et sans paiement des droits aux détenteurs.

Une situation que les hébergeurs situés en dehors d'Afrique et saisis par de nombreux plaignants, commence à prendre très au sérieux. A la clé, ils envisagent la suspension de la diffusion pour les fraudes avérées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.