Angola: Commémoration ce mardi de la déclaration universelle des droits de l'homme

Luanda — Le droit à la vie, à la propriété privée et à la liberté de pensée, sont des principes consacrés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme qui célèbre cette année le 71è anniversaire de son adoption.

Ce document, adopté par l'Organisation des Nations Unies, le 10 décembre 1948, énonce l'égalité des individus devant la loi, le droit à la nationalité et à la participation aux gouvernements de leurs États respectifs, pouvant voter et être votés.Cette déclaration composée de 30 articles, met en évidence, les droits économiques, sociaux et culturels, tels que le droit au travail, à l'éducation, à la santé, à la protection sociale, à un logement décent, au revenu, entre autres.La Déclaration universelle des droits de l'homme a été rédigée par l'ONU et approuvée en décembre 1948. Ce document traite des droits fondamentaux de tous les êtres humains.

Le document a été élaboré par une commission de l'Organisation des Nations Unies (ONU), entre 1946 et 1948, et est entré en vigueur après une Assemblée Générale de l'ONU tenue en 1948.La Déclaration universelle des droits de l'homme a une importance fondamentale, car elle a contribué à consolider l'idée de droits de l'homme, en renforçant un activisme en quête des améliorations pour l'humanité et la lutte contre les inégalités

Droits de l'homme en Angola

L'Angola est membre du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et marque des pas importants pour honorer les engagements inhérents.La promotion et la protection des droits de l'homme est un défi permanent pour le Gouvernement angolais, qui enregistre des avancées significatives, surtout avec le début du nouveau cycle politique.Parmi les indicateurs les plus représentatifs des progrès réalisés dans le domaine de droits de l'homme en Angola, il y a l'indice de développement humain, qui est passé de 0,532 en 2015 à 0,581 en 2018, reflétant une croissance considérable.

Selon l'Exécutif, l'Angola est actuellement considéré par les Nations Unies comme un pays d'indice de développement moyen.Au niveau de l'Afrique Australe subsaharienne, cette croissance représente l'une des plus élevées.L'espérance de vie à la naissance est passée d'environ 44 ans en 2000 à 60 ans en 2014 et 61 ans en 2018.Le cadre juridique pour la promotion et la protection des droits de l'homme en Angola a également connu une évolution considérable pendant la période de paix en Angola, notamment la récente approbation du nouveau Code pénal angolais, avec des mesures innovantes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.