Cameroun: Festival des musiques et danses patrimoniales - Les préparatifs lancés

Les acteurs impliqués étaient réunis il y a peu pour à la première réunion qu'a présidée le Sg de la région.

« Patrimoine culturel : socle et ciment du vivre ensemble ».

Ce thème servira de fil conducteur aux activités de la deuxième édition du Festival des musiques et danses patrimoniales (Fesmudap) du 16 au 17 décembre prochain à Douala. L'évènement sera couplé au Salon des arts patrimoniaux et archéologiques (Sapar). Le secrétaire général des services du gouverneur, Thierry Ki-Nou Nana, a présidé la première réunion préparatoire le mardi 3 décembre dernier. Dans son propos liminaire, il s'est félicité de la tenue de ce double évènement à Douala, creuset du vivre ensemble au regard de sa situation géographique et du brassage des cultures qui la caractérise.

« La construction nationale appelle à la mobilisation de tous, dans tous les domaines y compris la culture », a-t-il insisté. Le délégué régional des Arts et de la Culture du Littoral, Dr François Edimo, a également procédé à la lecture du projet d'arrêté portant création des commissions d'organisation dudit festival. Parlant du contenu du double évènement, François Edimo a indiqué que le Fesmudap sera articulé autour d'une foire de musique et de danses patrimoniales d'une part, et à l'exposition des instruments de musique d'autre part. Le Sapar quant à lui sera consacré à l'exposition des biens et objets archéologiques. « Ces deux activités qui étaient organisées séparément avant, vont se célébrer dans un contexte de décentralisation des activités au Minac. Avant, ces activités se déroulaient à Yaoundé.

Le Fesmuda-Sapar de cette année va se dérouler simultanément dans les dix régions du Cameroun. On aboutira certainement à une autonomisation des régions dans l'organisation des manifestations artistiques et culturelles », a fait savoir le délégué régional du Minac pour le Littoral. La signature de l'arrêté portant création des commissions d'organisation ; la large diffusion dudit arrêté auprès des responsables des commissions et acteurs ciblés font partie des recommandations issues de cette rencontre.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.