Algérie: 2.400 actes de propriété remis aux bénéficiaires de logements de différentes formules à Alger

Alger — Quelque 2.400 actes de propriété ont été remis, mardi, aux bénéficiaires de logements de différentes formules réalisés dans le cadre des programmes publics, des logements et bâtisses construits sur des lotissements et parcelles de terrain.

Supervisée par le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, le wali d'Alger Abdelkhalek Sayouda et le président de l'Assemblée populaire de wilaya (APW), Karim Bennour, l'opération a porté sur la remise de 2.400 actes de propriété aux bénéficiaires de logements de différentes formules, répartis en 616 actes de propriété de Logement public locatif (LPL), 1.130 actes de Logement social participatif (LSP) et Logement Promotionnel Aidé (LPA), 184 actes de logement AADL, 365 actes de Logement promotionnel public (LPP), outre 40 actes de type Logement promotionnel libre (LPL) et 65 actes de propriété relatifs à la régularisation d'assiettes foncières de citoyens.

A cet effet, "le Premier ministre a adressé, le 6 novembre, une instruction à l'ensemble des membres du Gouvernement et des walis à travers le territoire national à l'effet de parachever immédiatement toutes les mesures indispensables à la remise des actes de propriété aux propriétaires de logements", a indiqué le ministre.

Les commissions locales ont été chargées également de recenser, en l'espace de 20 jours, tous les logements concernés par le règlement des actes de propriété et de déterminer les contraintes entravant l'élaboration des actes de propriété, en plus de proposer les mesures devant être mises en œuvre en vue de lever les contraintes relevées et permettre l'élaboration des actes de propriété dans les plus brefs délais, a-t-il dit.

A ce titre, il a affirmé que "ce mécanisme gouvernemental vise à éviter tout désagrément aux citoyens désirant disposer de leurs biens et jouir pleinement de leurs droits élémentaires notamment à la propriété privée, conformément aux dispositions de l'article 64 de la Constitution".

Et d'ajouter que "ce mécanisme vise l'élaboration d'une base de données sur la propriété du parc de logement, l'évaluation du nombre réel des logements, la régularisation et la libéralisation définitive du marché foncier en Algérie, outre la régularisation des cas en suspens dans le cadre des échanges immobiliers.

Pour sa part, le wali d'Alger, Abdelkhalek Sayouda a fait état de la poursuite de la régularisation des actes de propriété, en coordination avec les différents secteurs, indiquant que "l'examen par le Gouvernement de la situation du programme de logements publics a révélé que la problématique des actes de propriété dont souffrent tant de citoyens et de propriétaires privés de constructions bâties sur des lotissements ou dans le cadre de Coopératives immobilières, impacte négativement l'opération d'obtention des actes de propriété de ces logements par leurs bénéficiaires".

Il a aussi souligné que cette situation "a un impact négatif sur l'organisation du marché foncier en Algérie et entrave l'élaboration d'une base de données sur le parc national de logement, rendant difficile l'évaluation de la demande réelle sur les logements, que l'Etat doit satisfaire, outre l'aspect fiscal relatif aux taxes et droits liés à la propriété".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.