Congo-Kinshasa: Grand oral de Fatshi ce vendredi devant le Congrès

10 Décembre 2019

Sauf imprévu, c'est ce vendredi que le chef de l'État Félix Tshisekedi s'adresse à la nation, devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. Pour le président de la République, ça sera son premier message aux représentants du peuple qui siègent à l'Hémicycle.

Le moment est crucial tant pour la nation que pour lui-même. Arrivé au pouvoir au terme des élections du 30 décembre 2018, Félix Tshisekedi doit maintenant rassurer son peuple et le convaincre de la trajectoire qu'il a choisie jusqu'en 2023. Au-delà de ses promesses électoralistes de 2018, la population attend maintenant le voir à l'œuvre.

Enfin. C'est ce vendredi, 13 décembre, que le chef de l'État Félix Tshisekedi s'adresse au peuple congolais devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. C'est la première fois que le président de la République se soumet à cet exercice, depuis son arrivée au pouvoir au terme de la présidentielle du 30 décembre 2018.

Que dira Félix Tshisekedi ? La question est dans toutes les lèvres. Après le candidat qu'il a été en 2018, Félix Tshisekedi a entre-temps pris des galons en accédant, le 24 janvier 2019, à la magistrature suprême de la République démocratique du Congo jusqu'en 2023.

Se projeter dans l'avenir

Dans sa nouvelle posture de président de la République, Félix Tshisekedi doit se démarquer de ses rêves électoraux de 2018. Il est arrivé le temps de transformer ses promesses en actions.

C'est dire que devant le Parlement réuni en Congrès, Félix Tshisekedi devra être porteur non des promesses évasives, mais plutôt des solutions qui vont dans le sens de « vaincre » véritablement la pauvreté.

La barre est très relevée, tant la RDC fait face aux nombreux défis. Quitte à Félix Tshisekedi de tracer la voie à suivre pour les surmonter.

Pour le chef de l'État, cette adresse au Congrès passe véritablement pour son premier grand oral. Il doit donc imprimer un rythme pour manifester clairement sa ferme volonté d'apporter le changement tant attendu. Certes, il a déjà promis qu'il ne va s'attarder à « fouiner dans le passé », portant plus son regard sur l'avenir, il faut néanmoins reconnaitre que le président de la République doit donner le gage de sa mainmise sur les affaires de l'État.

Sans doute, Félix Tshisekedi ne manquera pas de dire un mot sur la coalition qu'il a acceptée librement de former avec le FCC de Joseph Kabila. Si le navire FCC-CACH tient encore la barque, les tensions de ces derniers jours ont révélé qu'elle reste encore fragile. Dans l'opinion, l'on craint que la coalition ne se rompe à tout moment. Sur ce point précis, le peuple attend également des réponses précises de Félix Tshisekedi.

Dans le registre diplomatique, Félix Tshisekedi a entrepris, depuis son arrivée au pouvoir, de nombreux voyages pour, dit-il, replacer la RDC sur la scène internationale. À ce titre, il multiplie des signes de bonne foi envers les voisins directs de la RDC, principalement le Rwanda, l'Ouganda, l'Angola et le Congo/Brazzaville. Sans compter le pont qu'il a jeté avec le bloc occidental, principalement envers l'Europe et les États-Unis, pour une nouvelle forme de coopération. Là aussi, Félix Tshisekedi a promu de rompre avec le passé. Pour quels dividendes ? Le peuple a aussi soif de connaitre clairement la vision de son chef.

En même temps, le territoire de Beni, dans le Nord-Kivu, est toujours en ébullition. Malgré le déploiement des éléments des Forces armées de la RDC et des unités de la Monusco, des civils sont tués avec une extrême barbarie. Rétablir la paix et la sécurité à Béni est une urgence pour laquelle le peuple veut voir le chef de l'État se démarquer fondamentalement des promesses sans lendemain de son prédécesseur.

Le Sud-Kivu, où prospèrent encore des zones d'insécurité entretenues par les rebelles rwandais de FDLR et divers groupes armés incontrôlables, n'est pas loin d'un no man's land. De passage tout récemment à Bukavu, son chef-lieu, Félix Tshisekedi a fait la promesse qu'il était « prêt à mourir » pour ramener la paix dans l'Est. Quel est donc son remède miracle ? Certainement, il ne manquera pas de le dévoiler le vendredi prochain. Sans oublier les tensions ethniques sur la plaine de Ruzizi.

Sur le plan économique, la fin de l'année 2019 s'annonce particulièrement agitée. Le « Roi dollar » a repris de la vigueur, prenant à court la monnaie nationale, le franc congolais. Comme il fallait s'y attendre, sur le marché des biens et services, les prix ont pris de l'ascenseur. Avec son maigre pouvoir, la peur commence à gagner l'opinion publique. Comment le chef de l'État attend-il inverser cette tendance, alors que le FMI, avec qui il vient de s'engager autour d'un programme semestriel qui s'étend jusqu'en mai 2020, l'attend au tournant ?

En cette fin d'année, la RDC est dans l'état d'un volcan endormi, prêt à rentrer en éruption à tout moment. Au-delà de la dégradation sécuritaire dans la partie Est, les tensions sont tout autant vives sur le front social. Il suffit d'une petite étincelle pour que tout bascule - dans un sens comme dans un autre.

Ce vendredi devant le Congrès, Félix Tshisekedi a rendez-vous avec l'histoire. Une première dans sa nouvelle étoffe de chef de l'État. Il doit marquer les esprits, en épargnant le peuple du « déjà entendu ». Sinon, il va agrandir davantage le fossé qui est en train de se créer entre lui et le peuple qui l'a porté au pouvoir le 30 décembre 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.