Ile Maurice: Kidnapping d'une fillette de 10 ans - Le bourreau allégué aux Casernes et en cour aujourd'hui

11 Décembre 2019

Il a été arrêté sous une charge provisoire de «causing child to be sexually abused». Satyam Goodur a été évacué à grand peine de sa maison sise à quelques pas de celle de la victime, hier, mardi 10 décembre.

Toute une foule attendait sa sortie. Tous voulaient lui donner une «correction». L'opération a été menée par les hommes de l'ASP Badal et les limiers du Field Intelligence Office. Selon les premiers recoupements, il avait proposé à une autre petite de la région de venir chez lui, mais cette dernière avait refusé. Le dossier a été confié à la CID de Moka. La Major Crime Investigation Unit (MCIT) s'est également emparée du dossier sensible.

Le suspect, qui était en détention à Alcatraz, se rendra ainsi dans les locaux de la MCIT ce matin, mercredi 11 décembre, avant de comparaître en cour de Moka, plus tard.

En attendant, le calvaire qu'a subi cette fillette émeut tout le pays. Il a fallu un peu plus de 24 heures pour retrouver l'enfant de 10 ans. 24 heures durant lesquelles elle s'est trouvée aux prises avec son bourreau allégué : un voisin et ami de la famille, Satyam Goodur, donc, 40 ans, maçon de profession.

La mère du suspect, Sarita Goodur, qui habite la même maison, affirme n'avoir rien entendu d'étrange dans la nuit. «Je savais que la petite n'était pas rentrée chez elle. On la connaissait. Satyam a même aidé ses proches à la chercher pendant toute la nuit. Jamais, je n'aurais pensé qu'il aurait pu commettre une telle atrocité», confie-t-elle...

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.