Angola: Affaire "500 millions" - Valter Filipe toujours hospitalisé

Luanda — Souffrant d'apnée du sommeil, l'accusé Valter Filipe, ancien gouverneur de la Banque nationale d'Angola, l'un des responsables de l'affaire "500 millions", est toujours hospitalisé.

Accusé dans le procès de l'ancien président du Fonds souverain José Filomeno dos Santos «Zenu», Valter Filipe s'est senti mal et a été évacué d'urgence à l'hôpital à la suite d'une crise respiratoire lors du premier jour de l'audience et de la discussion du procès.

«Valter Filipe est malade. Il a passé toute journée sous perfusion. Il souffre d'apnée. C'est si grave qu'il peut mourir de sommeil », a expliqué son avocat, Sérgio Raimundo.

Pour l'avocat, bien que la mesure de coercition ait été levée, à l'exception du terme d'identité et de résidence, pouvant répondre en toute liberté, l'accusé n'a jamais pu se rendre à l'étranger pour se faire soigner car il est privé de passeport.

Il a souligné qu'il avait déjà écrit au Médiateur de Justice pour signaler l'affaire mais il n'avait reçu aucune réponse.

Outre Valter Filipe et "Zenu dos Santos", l'ancien directeur du Département de gestion de la réserve de la BNA, António Samalia Bule, et l'homme d'affaires Jorge Gaudens sont également impliqués.

Les quatre prévenus répondent à la Chambre pénale de la Cour suprême d'un transfert présumé illégal de 500 millions de dollars de la Banque nationale d'Angola (BNA) vers un compte au Crédit Suisse de Londres, en Angleterre.

Ce faisant, Valter Filipe est accusé de détournement de fonds, de blanchiment d'argent et de fraude frauduleuse.

José Filomeno dos Santos et les deux autres sont accusés de délits de trafic d'influence, de blanchiment d'argent et de fraude frauduleuse.

Le procès reprend mercredi 11 décembre.

L'apnée du sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par des épisodes répétitifs de pauses respiratoires ou de périodes de respiration superficielles pendant le sommeil. Des pauses peuvent survenir plusieurs fois par nuit et provoquer souvent une dénaturation d'oxygène.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.