Angola: Des insectes détruisent des embarcations artisanales à Nzeto

Mbanza Kongo (Angola) — Un fléau d'insectes, qui sévit depuis mai 2019 dans la ville côtière de Nzeto, province de Zaire, a détruit jusqu'ici quinze embarcations artisanales.

Des insectes, en quantité considérable, rongent particulièrement la couverture en bois des embarcations, y laissant des trous énormes, a expliqué mardi à l'ANGOP un responsable local du secteur de la Pêche, Pedro António João.

Ils attaquent également la base et les parties latérales de petits bateaux, au point que le nombre d'embarcations, qui était de 60 a baissé à 45, a-t-il ajouté.

En juillet dernier, a-t-il renchéri, une équipe de techniciens de la Direction provinciale de l'Agriculture, Elevage et Pêche avait effectué un travail dans ce sens dans la région.

L'équipe a conclu que ces insectes provenaient de la rivière Mbridge (qui se jette à l'océan atlantique) et ensuite se rependaient dans la zone côtière de Nzeto, a-t-il souligné.

Les insectes ont également détruit prématurément un pont en bois construit en 2017 par le Ministère de la Pêche, a-t-il ajouté.

Localisée au nord de l'Angola, la province de Zaire, frontalière avec la République Démocratique du Congo (RDC), a comme chef-lieu la ville de Mbanza-Kongo. C'est aussi là où se situe la ville pétrolifère de Soyo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.