Angola: Le pays réaffirme sa lutte contre la traite des êtres humains

Luanda — Le ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, Francisco Queiroz, a réaffirmé mardi, à Luanda, l'engagement de l'Angola dans la mise en place des plans régionaux et internationaux de lutte contre la traite des êtres humains, en vue de réduire les effets de ce mal.

S'exprimant à l'ouverture de la 6e Conférence nationale des droits de l'homme, Francisco Queiroz a souligné que dans le cadre de cette stratégie, le pays était dans la phase finale de l'élaboration du plan d'action national de lutte contre la traite des êtres humains.

Lors de la rencontre qui visait également à signaler le 71e anniversaire de la Journée internationale des droits de l'homme, qui se commémore ce mardi, le gouvernant a reconnu l'existence de nombreux défis dans le domaine des droits de l'homme.

Il a affirmé que les mesures prises jusqu'à présent, ainsi que la coopération avec les partenaires de l'Angola, donnent au pays la certitude qu'il est sur la bonne voie et que la situation des droits de l'homme continuera de progresser.

Dans son discours, le ministre de la Justice a dit que l'Angola avait pris des mesures concrètes pour lutter contre la traite des êtres humains, l'une des priorités de l'État angolais.

Dans le même acte, la vice-présidente de la 10e Commission de l'Assemblée nationale, Anabela Gunga, a informé que la Commission, dont elle fait partie, recevait en moyenne 25 plaintes de citoyens sur des questions de droits de l'homme chaque mois.

Les citoyens se tournent également vers la 10e Commission du Parlement, a poursuivi Anabela Gunga, pour mettre en garde contre les violations de leurs droits civils et politiques.

Présent lors de l'acte, le représentant de l'UNICEF en Angola, Abubacar Sultan, a réaffirmé l'engagement de l'organisation à promouvoir et protéger les droits de l'homme, en collaboration avec l'Exécutif angolais.

Cette année, les Nations Unies consacrent la Journée internationale des droits de l'homme aux jeunes, ayant choisi comme devise: les jeunes défendent les droits de l'homme.

Une devise qui, selon les organisateurs, célèbre le potentiel des jeunes en tant qu'agents du changement.

La Journée internationale des droits de l'homme est commémorée le 10 décembre 1948, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.