Cameroun: Le Conseil électoral rend son verdict

451 listes pour les législatives et 549 pour les municipales ont finalement été retenues à l'issue des travaux de cette instance hier soir.

Le fait n'est pas passé inaperçu hier soir à l'issue de la lecture, par le président du Conseil électoral de la liste des partis politiques retenus pour prendre part au double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020 : le rejet des listes présentées par l'Union des populations du Cameroun (UPC) pour les deux scrutins. Motif : le parti a présenté deux listes concurrentes dans les différentes circonscriptions où celles-ci ont été enregistrées. L'on retiendra qu'ils étaient 55 partis politiques, et même un candidat indépendant à avoir fait acte de candidature pour les deux scrutins.

Ils seront finalement une trentaine à avoir été retenus par le Conseil électoral. Si hier, l'attente a été particulièrement longue au siège d'Elections Cameroon (Elecam) au quartier administratif de Yaoundé, celle-ci n'a toutefois pas douché l'enthousiasme des représentants des partis politiques, des représentants des organisations de la société civile et de nombreux représentants des médias qui ont tenu à vivre la publication desdites listes par le Conseil électoral.

Outre l'Union des populations du Cameroun, l'autre fait majeur qui peut être relevé ici, est la présence du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans les 85 circonscriptions électorales pour les législatives, avec de nombreuses d'entre elles où cette formation politique pourra faire cavalier seul. Par contre, ce parti enregistre le rejet de quelques-unes de ses listes, notamment dans la partie septentrionale du pays, pour ce qui concerne les municipales.

S'agissant des législatives, et comme l'a révélé le président du Conseil électoral Enow Abrams Egbe, ce sont 470 listes qui ont été enregistrées. 451 d'entre elles ont reçu le quitus de cette instance. Le Diamaré centre dans la région de l'Extrême- Nord apparaît comme la circonscription la plus disputée avec sept partis politiques en lice pour une circonscription qui ne compte que deux sièges. S'agissant des municipales, 592 listes étaient en compétition pour les 360 communes que compte le Cameroun. 549 d'entre elles ont finalement été retenues par le Conseil électoral. Douala 1er dans le Wouri avec ses 6 listes concurrentes et Monatélé dans la Lekié avec 5 listes se présentent comme les communes les plus disputées.

Outre le RDPC, l'on devrait retrouver également de nombreuses listes de l'Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), du Social democratic front (SDF) et même le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) de Cabral Libii qui présentent de nombreuses listes dans les deux scrutins. Après l'étape de lundi, 9 décembre 2019 soir, les partis politiques ont jusqu'à demain, mercredi 11 décembre 2019, pour saisir le Conseil constitutionnel en ce qui concerne les législatives et jusqu'au samedi 14 décembre 2019 pour saisir les juridictions administratives pour ce qui est du contentieux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.