Madagascar: Code de la Communication - Un à six millions d'ariary d'amendes pour le délit de presse

Code de la communication : les députés ont adopté 1 à 6 millions d'ariary d'amendes pour le délit de presse.

Le projet de loi sur la communication médiatisée a été examiné, hier, à l'Assemblée nationale. Les députés ont ainsi apporté de quelques amendements. Ainsi, ils ont décidé que les journalistes n'ont pas le droit de divulguer les réunions à huis clos.

En outre, toute atteinte à la vie privée est punie d'une amende de 1.000.000 à 6.000.000 d'ariary. Notons qu'en son article 5, il est stipulé que « le droit à la liberté d'expression porte notamment sur les discours politique, le commentaire des affaires publiques, la propagande électorale, le débat sur les droits de l'homme, le journalisme, l'expression culturelle et artistique, l'enseignement et le discours religieux. Il porte sur la publicité commerciale ».

Par ailleurs, l'OJM est chargé d'assister les journalistes devant les autorités politiques, administratives et/ou juridictionnelles.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.