Afrique de l'Ouest: L'amer constat des participants - « L'essor du développement de l'activité minière n'est malheureusement pas accompagné de l'amélioration des conditions de travail »

11 Décembre 2019
document

Réunis du 02 au 06 Décembre dernier à Dakar, la capitale sénégalaise, les représentants des Organisations partenaires des syndicats et fédérations nationales des mines de 9 pays de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (Burkina, Sénégal, Togo, Guinée, Niger, Rwanda, RDC, Cameroun, Mauritanie), et surtout des personnes ressources dont des responsables de SADD/Togo, ont échangé et évalué « les résultats du programme continental mines 2017-2019 qui était axé sur l'organisation et la syndicalisation des travailleurs du secteur des mines, la mise en place de cadres de dialogue social et la résolution ou la réduction des conséquences sur l'environnement et des populations locales par l'action des entreprises minières », aussi, « les résultats de l'étude réalisée en 2018/2019 sur les conditions de travail dans le secteur minier en dans les pays d'Afrique de l'Ouest et centrale », élaboré « un document de positionnement et de plaidoyer auprès des autorités nationales et supranationales » et enfin identifié « des nouveaux défis et proposer des priorités stratégiques avec les grandes lignes d'actions à mener ».

Amer a été le constat des participants à cette rencontre. Entre autres constats faits par ces derniers, on en retient que « l'essor du développement de l'activité minière qui n'est malheureusement pas accompagné de l'amélioration des conditions de travail, de vie ni d'un dialogue fructueux et inclusif », « le nombre important des travailleurs de l'économie informelle dont les conditions de travail ne cessent de se dégrader », « les progrès néanmoins enregistrés grâce à l'initiative de certaines organisations syndicales » et que « l'existence d'instruments juridiques nationaux et internationaux de base et d'orientation sur l'exploitation minières dont certains sont ignorés et/ou non appliquées ».

Au terme des travaux, des recommandations ont été formulées aussi bien aux organisations syndicales qu'aux gouvernements des pays représentés et aussi aux employeurs...

Du 2 au 6 décembre 2019, s'est tenu à l'hôtel Palm BEACH de Saly au Sénégal, un atelier continental d'évaluation des acquis du programme 2017-2019 et d'échanges sur les perspectives en lien avec la thématique : « Exploitation des ressources minières en Afrique : une opportunité et un défi en matière des droits à la protection sociale des travailleurs et des populations », organisé par WSM, la CSC-ACV et la CSC-BIE.

Cet atelier a connu la participation de 26 personnes représentantes des organisations partenaires provenant des syndicats et fédérations nationales des mines de 9 pays de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (Burkina, Sénégal, Togo, Guinée, Niger, Rwanda, RDC, Cameroun, Mauritanie).

L'atelier a connu également la participation des personnes ressources de IndustriAll, du ROTAB/Niger, de SADD/Togo et d'un consultant international indépendant en la personne du Professeur Zanou Atadé Pierre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.