Sénégal: Meilleurs accès aux services financiers - Unacois Jappo et Ecobank se liguent

Cérémonie signature de convention entre Ecobank Sénégal et l'UNACOIS Japoo, le 10 décembre 2019 à Dakar

L'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois-jappo) et Ecobank ont rendu public hier leur partenariat dont la convention a été signée en juillet 2018. Elle entre dans le cadre des politiques d'inclusion financière qu'elles mènent en faveurs des acteurs du secteur informel.

Ecobank et l'Unacois-jappo tiennent à la formalisation et à l'inclusion financière des commerçants et industriels du Sénégal.

En effet, lors d'une rencontre avec les acteurs de l'informel qui s'est tenue hier, le Directeur général de Ecobank Sénégal a fait savoir que la structure qu'il dirige «ne veut pas être une banque de type traditionnel qui ne finance que les grandes entreprises, les institutions entre autres».

Pour Serge Ackré, Ecobank veut jouer sa partition dans le développement économique et cela, dit-il, passe par le soutien des Petites et moyennes entreprises/ institutions (Pme/Pmi).

Dans le cadre de ce partenariat, M. Ackré informe qu'en plus de l'accompagnement financier dont bénéficieront les commerçants et les industriels, il y aura de l'aide dans la formation, l'organisation, l'approche et les relations avec la banque.

«C'est vrai qu'il y a, dans ce partenariat, un volet accompagnement financier mais il existe également la formation des différents membres de l'Unacois, la facilitation des encaissements, l'assistance dans la gestion des recettes avec des solutions digitales... que nous avons mises en place», laisse entendre le Dg de Ecobank Sénégal.

Pour sa part, le président de l'Unacois-jappo trouve que leur partenariat avec Ecobank vient à son heure. Car se rappelle Idy Thiam, il y a quelques années les banques et les acteurs du secteur informel s'esquivaient.

A l'en croire, le secteur informel constitue l'avenir de l'économie sénégalaise. Par conséquent, il appelle les commerçants, les industriels et les entrepreneurs à se rapprocher davantage des banques, à décrocher des crédits bancaires pour financer leurs activités et enfin à payer les dettes.

En cela, le patron de Unacois -Jappo invite tous les membres de l'Union à se conformer aux conclusions de la convention signée avec Ecobank.

«Il ne s'agit pas de venir avec son sac à Ecobank, l'ouvrir pour qu'on y mette de l'argent. Non! Les financements se font de manière formelle», précise le président des commerçants et industriels du Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.