Sénégal: Secteur extractif - Les revenus générés évalués à 122,2 milliards de FCFA en 2018

L'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) a publié son rapport 2018. Le présent rapport initial couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2018.

Dans ledit document consulté par le Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), les revenus générés par le secteur extractif totalisent un montant de 122,2milliards FCfa pour l'année 2018.

La répartition de ces revenus par secteur se présente comme suit. Revenus provenant du secteur minier 111,9 milliards de FCfa soit 93,00%.

Concernant les revenus provenant du secteur des hydrocarbures, ils sont évalués à 8,4 milliards de FCfa soit 7,0%. Le total des revenus du secteur extractif 120,3 milliards de FCfa soit 100%.

Les paiements sociaux sont estimés à 2,0 milliards de FCfa. Ce qui fait un total des revenus du secteur extractif de 122,2 milliards de FCfa.

Selon le document, le total des revenus générés par le secteur extractif au Sénégal a évolué négativement de 4,2 milliards de FCfa en 2018 représentant (3,35)%. Cette baisse est principalement due à la baisse des contributions du secteur pétrolier qui passe de 19,3 milliards à 8,4 milliards de FCfa.

Ledit secteur avait enregistré des paiements exceptionnels en 2017 avec la signature des contrats de Total (bonus de signature et financement de l'Inpg). «Les revenus générés par le secteur extractif en 2018 ont été affectés à 90,1% au Budget de l'Etat.

Le reste des revenus est réparti entre le compte d'exploitation de la société nationale Petrosen, les fonds propres des organismes collecteurs et de la caisse de sécurité sociale, les fonds revenant à l'Uemoa et à la Cedeao, et les dépenses sociales », renseigne la même source.

La contribution directe du secteur extractif au budget de l'Etat pour l'année 2018 est de 110,1 milliards de FCfa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.