Sénégal: Marché central au poisson - Pape Gorgui Ndong plaide pour son retour à la ville de Pikine

11 Décembre 2019

C'est une véritable passe d'armes entre l'ancien ministre de la Jeunesse et actuel maire de Pikine Ouest et les responsables du marché central au poisson qui a eu lieu lors de la cérémonie de pose de 1ère pierre du nouvel espace social dudit marché.

Dans sa prise de parole ,le maire de Pikine Ouest ,après bien loué la gestion de l'actuel Directeur, a plaidé pour le retour du marché sous la tutelle de la ville de Pikine.

« Nous devons saluer les effort du directeur et le féliciter pour les changements innovants qu'il a apportés dans le marché, sur le regard constant des autorités administratives et des autorités qui, par ma voix, sollicitent le chef de l'Etat pour que le marché central au poisson revienne sous la tutelle du département de Pikine, de la ville de Pikine » a fait savoir l'ancien ministre de la jeunesse.

Pour la direction du marché, c'est peine perdue puisque c'est une demande des acteurs qui a fait transiter le marché sous la tutelle du ministère des Pêches.

« Ce sont les acteurs qui ont réclamé son rattachement au ministère et le président de la République l'a fait et ils ne l'ont pas regretté », renseigne Mouhamad Cissé, chef du personnel et coordonnateur des activités du marché. Ce dernier soutiendra d'ailleurs que l'ancien ministre de la Jeunesse s'est contredit dans ses propos.

Et dans la cour du marché, on entend déjà certains agents rouspéter à l'idée de ramener le marché à la ville de Pikine.

Le nouvel espace social va coûter au marché 250 millions , grâce à un cofinancement avec certaines structures de l'Etat et aussi l'argent issu du dédommagement d'une partie du marché par le TER.

Le projet va comporter une infirmerie moderne, un restaurant, des cantines modernes, une salle multifonctionnelle comme l'a fait savoir Abdoulaye Mbaye, Directeur du marché au poisson de Pikine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.