Afrique Centrale: Forum des parlements de la CIRGL - Le Congo passe le témoin au Burundi

A la tête de l'institution depuis un an, le président de l'Assemblée nationale du Congo, Isidore Mvouba, a cédé le témoin à son homologue burundais, Pascal Nyabenda, à l'issue de la dixième session ordinaire de l'Assemblée plénière, tenue du 4 au 7 décembre à Bujumbura, sous la présidence de Pierre Nkurunziza, chef de l'Etat burundais.

La présidence tournante du Forum des parlements des pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (FP-Cirgl) est désormais assurée par la République du Burundi.

En effet, le Congo qui assumait cette fonction depuis décembre 2018 vient d'achever son mandat.

Le Burundi a également succédé au Congo à la présidence du comité exécutif du FP-Cirgl que dirigeait jusque-là le sénateur Daniel Abibi. Ce dernier a passé le témoin au député burundais, Claude Nahayo.

Présidant désormais aux destinées de cette institution sous-régionale, Pascal Nyabenda reconnaît la délicatesse de sa mission dans un espace souvent en proie à des crises politiques, sécuritaires et humanitaires.

« Nous adressons nos chaleureuses félicitations au très honorable Isidore Mvouba pour les très importantes réalisations connues pendant son mandat.

Nous savons bien que piloter le forum n'est pas une tâche aisée dans une région constamment secouée par des conflits armés et des crises sociopolitiques », a indiqué le président de l'Assemblée nationale du Burundi.

Le président sortant du FP-Cirgl, Isidore Mvouba, a, de son côté, souhaité bon vent à son successeur, s'engageant à le soutenir. « Le mandat d'une année d'exercice qui touche à son terme nous a permis de comprendre que le bien-être universel c'est de vivre pour les autres.

Nos Etats doivent être semblables à ces bâtisseurs avisés qui construisent sur le roc ; le roc de la solidarité et du développement durable », a-t-il rappelé, soulignant la nécessité de faire participer les femmes dans les processus de négociation.

Selon lui, la thématique de la rencontre de Bujumbura, à savoir « Coopération pour la prévention des conflits », tranche par sa pertinence.

Si la paix et la sécurité préoccupent au plus haut point la Cirgl, a rappelé Isidore Mvouba, c'est parce que ces deux piliers fondamentaux pour le développement des Etats sont une attente basique des peuples laborieux et courageux habitant cette partie de l'Afrique.

Il a ensuite pris l'engagement de transmettre au président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, le message de son homologue burundais, Pierre Nkurunziza, à l'ouverture de l'assemblée plénière.

Leadership du chef de l'Etat congolais dans la lutte contre Ebola reconnu

S'agissant des travaux de la dixième Assemblée plénière, les députés et sénateurs du FP-Cirgl ont pris une série de résolutions et de recommandations. Ils ont, par exemple, suggéré aux chefs d'Etat la convocation d'un sommet devant aboutir à une solution pacifique du différend qui oppose le Burundi au Rwanda.

Les participants ont, par ailleurs, encouragé les gouvernements des Etats membres de la Cirgl à prendre des mesures nécessaires pour contrôler la propagation de l'épidémie à virus Ebola.

C'est ainsi qu'ils ont salué le leadership du chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, président en exercice de la Cirgl, pour son engagement dans la lutte contre cette maladie dans la sous-région.

Ils ont, enfin, pris une résolution sur la situation politique, sécuritaire et humanitaire au Burundi, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Notons que la onzième session ordinaire de l'Assemblée plénière du FP-Cirgl se tiendra du 2 au 5 décembre 2020, au Kenya.

Le président Pierre Nkurunziza a lancé un appel à la Cirgl et à toutes les organisations internationales et régionales concernées par la sécurité de jouer pleinement leur rôle en la matière.

Elles devraient également créer des conditions de la mise en œuvre des conventions internationales et régionales relatives à la paix et à la sécurité.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.