Afrique de l'Ouest: Le Général Béhanzin et la CEDEAO de nouveau dans l'arène togolaise

11 Décembre 2019

Même si les Togolais, surtout ceux de l'opposition traditionnelle représentée par la C14 dans sa composition antérieure, continuent de ruminer, les résultats de sa médiation dans la crise qui a vu le jour après le 19 Août 2017, la CEDEAO (Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest) reste toujours attachée à suivre la suite du processus politique au Togo.

Alors qu'après les législatives de Décembre 2018, et les locales de Juin 2019, le pays de FAURE Gnassingbé s'avance doucement vers la présidentielle de 2020 prévue pour le 22 Février prochain pour le 1er tour, la CEDEAO se met à nouveau en orbite. Ainsi, hier mardi, une délégation conduite par le Général Francis Béhanzin a rencontré le bureau exécutif de la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) au siège de l'institution organisatrice des élections à Lomé.

Objectif de cette rencontre, selon les informations reçues, s'imprégner de l'état d'avancement du processus d'organisation de la présidentielle 2020. Sur sa demande, la délégation de la CEDEAO a été éclairée sur les points comme la révision des listes électorales tenue du 29 Novembre au 02 Décembre dernier, le suivi de l'affichage des listes électorales et la gestion du contentieux lié à ces listes électorales. Aussi, ils se sont fait briffer sur le mécanisme de remontée des résultats des bureaux de vote vers la CENI, la méthode de proclamation des résultats projetée par la CENI, la question du vote par anticipation des corps habillés et la présence des observateurs des partis politiques non représentés à la CENI dans les bureaux de vote.

En réaction aux sollicitations de la délégation de Général Béhanzin, le président de la CENI, Tchambakou Ayassor, s'est montré rassurant sur la volonté et la détermination de son équipe à offrir aux Togolais un scrutin « inclusif, crédible, transparent et apaisé » qui s'inscrit strictement dans le respect du code électoral.

Il en revient également que des inquiétudes ne figurant pas dans le code électoral ont été soulevées par la délégation. Et que la CENI et son président ont promis étudier la faisabilité afin que tous les Togolais contribuent pleinement à l'organisation apaisée du scrutin du 22 Février prochain.

Comme à son habitude, la CEDEAO a manifesté sa disponibilité à accompagner la CENI pour un scrutin réussi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.