Angola: Catoca compte réduire sa contribution fiscale cette année

Luanda — La Société minière de Catoca prévoit de clôturer l'année en baisse, contribuant d'ici la fin de l'exercice en cours, avec environ 90 millions de dollars aux coffres de l'État, en deçà des 217 millions de dollars atteints en 2018.

La société minière prévoit un chiffre d'affaires à la fin de cette année, estimé à 700 millions de dollars, une valeur inférieure à celle collectée en 2018, dont le montant n'est pas précisé dans le communiqué de la société des diamants parvenu mercredi à l'Angop.

Selon le document, issu du IIe Conseil d'administration élargi de Direction de cette société, la baisse de facturation attendue cette année a été influencée par la baisse du prix du diamant sur le marché international, autour de 26%, un pourcentage qui se maintient depuis octobre dernier."La réunion de ce mois à Saurimo est l'occasion d'analyser la vie interne de l'entreprise, ainsi que sa position sur le marché international, en vue de la préparer aux défis du secteur minier au niveau mondial", lit-on dans la note.

Le document ajoute qu'en raison d'une «gestion diligente, les chiffres atteints dépassent les prévisions initiales. En effet, la baisse du prix du diamant a été compensée par l'augmentation de la production»."En plus de l'augmentation de la production, il y a eu une réduction considérable des coûts de production, contrairement à la loi naturelle du secteur, selon laquelle plus la profondeur de la mine est élevée, plus les coûts de production sont élevés", indique le rapport de l'institution.

Située dans la province de Lunda Sul, la société minière de Catoca est la quatrième plus grande mine à ciel ouvert au monde, représentant plus de 75% de la production de diamants du pays.Créée il y a 25 ans, elle est le premier générateur d'emplois du secteur privé dans la province de Lunda Sul, avec la création de plus de 5000 emplois directs et indirects, un nombre qui pourrait augmenter avec le début de l'exploration dans d'autres projets miniers, prévu pour les années à venir.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.