Guinée: Labé - Deux opérateurs de saisie se font virer d'une CAERLE, voici les raisons

11 Décembre 2019

Deux opérateurs de saisis se sont faits virer de la CAERLE domiciliée dans la cour du président du conseil de quartier de Pounthioun. Pour les motifs invoqués par les sieurs Kanté et Thiam, il s'agit d'une réaction au fait qu'ils aient réclamé la prime allouée au carburant qui leur est dû.

Ce qui est faux explique le président de la CEPI, El hadj Lamine Sangaré qui brandit l'indiscipline des deux agents et leur volonté de soulever un mouvement visent à conduire à un arrêt du travail déjà en retard par endroit.

Les sieurs cumulativement avaient enrôlés plus de 3000 personnes et montraient de l'efficacité sur le terrain de l'avis de El hadj Ousmane, président de la CAERL concernée et l'un des remplaçants affiche une lenteur et un manque de maitrise maladifs qui retardent l'opération en cours.

Toutefois, El hadj Lamine Sangaré estime que pour le travail abattu avant la suspension rien, ni personne n'entravera pour empêcher les agents de récupérer leur dû mais il faudrait juste qu'il soit en possession de la copie contractuelle et du rapport du président de la CAERLE.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.