Sénégal: Une campagne contre les MTN, du 16 au 21 décembre, à Kaolack

Kaolack — Une campagne de distribution de masse de médicaments contre les maladies tropicales négligées (MTN), dont la filariose lymphatique, aura lieu du 16 au 21 décembre à Kaolack (centre), a annoncé le médecin-chef de district sanitaire, Ndiène Seck.

"Cette campagne va cibler les enfants âgés de cinq à 14 ans, qui représentent 30% de la population. Ces maladies, qui ont un taux de morbidité très important, peuvent avoir des séquelles invalidantes pour les populations", a expliqué M. Seck à la fin d'une réunion sur les MTN.

C'est "la stratégie école", une démarche consistant à "aller dans les écoles et les daara (écoles coraniques)", qui a été choisie "pour administrer les médicaments aux enfants", a expliqué le médecin-chef du district sanitaire de Kaolack. Elle sera couplée à la stratégie communautaire "à travers laquelle les infirmières vont bénéficier d'un renforcement de capacités".

"Des superviseurs et des relais communautaires seront également formés pour faire du porte-à-porte", a-t-il ajouté.

"Pour la pérennisation de cette activité, il faudra que les pouvoirs publics et les autorités territoriales viennent en aide aux services chargés de l'hygiène, de l'assainissement, de l'accès à l'eau potable, etc." a-t-il plaidé.

Lors de la réunion, une forte recommandation a été faite de procéder à un renforcement du plaidoyer pour une meilleure implication des populations dans la lutte contre ces maladies.

"Nous avons tenu [cette réunion] avec les autorités administratives, les élus locaux et l'ensemble des acteurs, pour appeler à une meilleure appropriation, par la population, de la lutte contre les MTN", a lancé le docteur Ndiène Seck.

"Il y a, chez les pouvoirs publics, un regain d'intérêt de la lutte contre les MTN, ainsi que chez les partenaires, et toute la population doit (... ) s'impliquer davantage dans la lutte contre ces maladies", a insisté M. Seck.

Il estime que "l'aspect assainissement, à travers le lavage des mains et la mise en place de latrines, peut contribuer à rompre la chaîne de transmission de la maladie, de même que l'hygiène et l'assainissement corporels".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.