Angola: L'électrification des sièges municipaux de Zaire coûte 430 millions d'USD

Mbanza —  Quatre cents et trente (430) millions de dollars US, tel est le montant investi par le gouvernement angolais pour connecter six sièges municipaux au Réseau National d'Electricité, dans le cadre du Projet d'électrification de la province de Zaire.

En exécution depuis 2017, le projet d'électrification des villes et des bourgs de cette province située au nord de l'Angola, a abouti à l'installation de sous-stations électriques dans les sièges municipaux.

Les sous-stations électriques de Mbanza-Kongo (chef-lieu de la province), de Soyo (ville pétrolifère) et de Nzeto (ville cotière) ont une puissance de 60/15 KV, de 60/30 plus 60/15 KV, et de 60/15 KV, respectivement.Et celles de Cuimba, de Noqui et de Tomboco sont dotées de puissance de 60/30, de 60/15 KV et de 220/30 KV, respectivement.En tout, au niveau de la province de Zaire, une puissance de 160 MVA a été installée à toutes les sous-stations électriques.Et une puissance de 89.945 KVA a été installée à tout le réseau électrique.Un total de 24.000 consommateurs, repartis à travers toutes les municipalités, bénéficient, dans un premier temps, de l'énergie produite par les barrages hydroélectriques du pays.

Le ministre de l'Energie et des Eaux, João Baptista Borges, qui séjourne depuis mardi à Mbanza Kongo, capitale provinciale, a procédé à l'inauguration des sous-stations de Tomboco et de Cuimba.Borges a effectué mercredi un déplacement à Noqui, localité frontalière avec la République démocratique du Congo (RDC), située à plus de 175 km de la ville de Mbanza Kongo, pour y inaugurer la sous-station électrique locale.Composée de six municipalités, la province de Zaire, qui s'étend sur 40.130 km carrés, est peuplée d'environ 594.428 habitants.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.