Sénégal: Entreprenariat - La DER lève un financement de 41,21 milliards de FCFA auprès de la BAD

La Délégation à l'Entreprenariat Rapide (DER) des femmes et des jeunes tient sur de très bonnes béquilles. Sans tambours, ni trompettes, elle prend de la voilure de jour en jour. Sa gouvernance et son rôle de plus en plus prépondérant dans le soutien et l'accompagnement de l'écosystème entrepreneurial vient d'être plébiscité par la Banque africaine de développement.

En effet, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, le mardi 10 décembre 2019, à Abidjan, un financement de 62,83 millions d'euros soit 41,21 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre de la première phase du PAVIE.

Le Projet d'appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes, première phase (PAVIE I) a pour objectif global d'appuyer la création d'emplois pour les jeunes et les femmes grâce à la promotion de l'entrepreneuriat.

A terme, le projet va permettre le financement de plus de 14 000 initiatives entrepreneuriales pour un volume de financement de l'ordre de 61 milliards de francs CFA soit 80 millions d'UC et de générer ou de consolider plus de 150 000 emplois dont 60% destinés aux femmes.

A travers ce financement, il convient de souligner l'expertise et le savoir faire de la DER dans la levée de fonds également.

Sous la houlette du Délégué général Papa Amadou Sarr et de son équipe composé de jeunes professionnels issus du monde de la finance, des ingénieurs statisticiens économistes, d'agronomes et d'informaticiens etc.. , elle a fini de se faire distinguer sur les marchés financiers internationaux, faut -il le rappeler en moins de deux ans d'existence.

C'est également un sacre de la vision du Président de la république Macky Sall qui a décidé d'adopter un nouveau modèle de développement économique pour accélérer la marche du Sénégal vers l'émergence : le Plan Sénégal émergent. Ce qui a conduit à la création en novembre 2017, par décret présidentiel la DER.

D'une durée de trois ans, le projet conçu sur une approche par la demande et mis en œuvre en coordination avec le secteur privé, notamment les banques et les institutions de microfinance, permettra de financer les initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes sur toute l'étendue du territoire sénégalais tout en apportant un accompagnement technique sur le plan métier et en matière de gestion d'entreprise.

« Le PAVIE vise à soutenir le gouvernement du Sénégal dans ses efforts pour la mise en œuvre du PSE afin de créer des emplois décents pour les jeunes et les femmes à travers la promotion de l'entreprenariat », a expliqué Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale pour l'Afrique de l'Ouest de la BAD.

« Au vu des résultats encourageants et prometteurs déjà atteints, la DER mérite d'être soutenue, a indiqué Serge N'guessan, directeur général adjoint pour l'Afrique de l'Ouest de la Banque.

L'intervention de la Banque permettra ainsi de renforcer l'approche de la DER basée sur la structuration des chaînes de valeurs agricole et artisanale pour avoir un effet multiplicateur sur l'emploi et la transformation digitale des entreprises accompagnées, en vue d'accroitre davantage leur productivité et leur compétitivité », a-t-il ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.