Sénégal: CFPT - 2 nouvelles filières grâce à un don de 2,4 milliards de Tokyo

Dakar — Le Centre de formation professionnelle et technique Sénégal-Japon (CFPT) va se doter des filières "chaudronnerie industrielle" et "froid et climatisation industriels", grâce un financement 2 milliards 400 millions de francs CFA du Japon, a appris mercredi l'APS.

Cette montée en puissance a été rendue possible grâce à un accord de don relatif au projet d'amélioration des équipements du Centre de formation professionnelle et technique Sénégal-Japon (CFPT), conclu entre les deux pays.

Le document a été paraphé ce mercredi par le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et l'ambassadeur du Japon au Sénégal, Tatsuo Arai.

"Avec ce projet dont le coût est évalué à 495 millions de Yens, soit environ 2 milliards 400 millions de FCFA, le CFPT va s'enrichir de deux nouvelles filières : "chaudronnerie industrielle" et "froid et climatisation industriels", a indiqué l'ambassadeur du Japon au Sénégal, Tatsuo Arai, lors de la cérémonie de signature de l'accord de don.

Selon le diplomate nippon, "cette nouvelle mutation s'inscrit en droite ligne de la politique du gouvernement du Sénégal pour adapter les formations dispensées aux besoins de production, de transformation et aux métiers d'appui indispensables, pour son développement."

"Ce symbole (CFPT) de l'amitié et de la solidarité entre le Sénégal et le Japon est pour nous un motif de fierté et de satisfaction, en ce sens qu'il a contribué à former des milliers de jeunes sénégalais et africains qui participent activement à la construction du continent", s'est réjoui Tatsuo Arai.

L'ambassadeur du Japon au Sénégal a annoncé la célébration l'année prochaine des 60 ans des relations diplomatiques entre Dakar et Tokyo, mais aussi les 40 ans d'envoi de volontaires japonais au Sénégal, deux événements, ajoute-t-il, "très représentatifs de la solide amitié qui lie les deux peuples."

Pour sa part, le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, s'est réjoui de" l'exemplarité" et du "dynamisme" des relations entre les deux pays.

Il s'est en même temps félicité du "volume appréciable" de la qualité des interventions du Japon au Sénégal, à travers notamment l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

A titre illustratif, M. Hott a souligné que le Sénégal a pu bénéficier du Japon, au titre de la coopération financière non-remboursable, de 569,7 milliards de FCFA et de 257,1 milliards de FCFA, au titre des prêts.

"Ce don est le quatrième du genre destiné au CFPT pour soutenir son développement et renforcer son rôle de pôle sous régional de formation dans le cadre de la coopération sud-sud", a déclaré Amadou Hott. Selon lui, "il s'agit d'un don non remboursable."

Le ministre de l'Emploi, de la Formation professionnelle et de l'Artisanat, Dame Diop, dont le département assure la tutelle du CFPT, a quant à lui promis de faire "bon usage" de ce don.

Il a rappelé que le CFPT Sénégal-Japon a, depuis sa création en 1984, formé plus de 5.000 jeunes techniciens sénégalais et africains, avec un taux d'insertion "assez satisfaisant."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.