Rwanda: Une photo de Félix Tshisekedi et Paul Kagame fait polémique en RDC

Nouvelle polémique en République démocratique du Congo après de nouveaux signes de familiarité entre le Congolais Félix Tshisekedi et le Rwandais Paul Kagame. L'image des deux présidents le week-end dernier assis côte à côte main dans la main continue de faire jaser dans un pays où l'armée rwandaise a longtemps été accusée de chercher à annexer une partie du pays.

Pour certains, c'est une question de principe, il ne faut pas fraterniser avec Paul Kagame, accusé d'être responsable de trop nombreuses atrocités et conflits au Congo. « Je suis indigné, dégoûté », résume l'opposant Seth Kikuni sur le réseau social Twitter. Pour le candidat malheureux à la présidentielle de décembre dernier, le président Tshisekedi doit penser aux familles victimes de l'Est.

Pour le porte-parole du gouvernement, il ne faut pas voir cette familiarité entre les deux chefs d'État un acte de trahison envers les victimes congolaises. Pour Jolino Makelele, il s'agit plutôt là d'un acte de haute diplomatie. « Nous sommes ensemble désormais, rien ne nous autorise à nous faire la guerre », insiste-t-il.

La "photo de Kigali" génère une polémique naissante. La mémoire collective est un bien commun. L'histoire du monde charrie ce genre de gestes qui éclairent souvent un avenir figé dans le marbre du souvenir. L'histoire franco-allemande le rappelle. De quoi y réflechir calmement. pic.twitter.com/vR6okJ2ENY

Même réaction du côté du parti présidentiel, Augustin Kabuya, secrétaire général de l'UDPS, pense que cela ne devrait même pas faire débat. Le président Felix Tshisekedi ne sera qu'assurer une continuité de l'État. « Ce n'est pas le président qui a ouvert l'ambassade à Kigali », rappelle ce haut cadre du parti présidentiel.

C'est vrai qu'avant même les élections, depuis août 2018, les services congolais et rwandais travaillent main dans la main. Mais depuis quelques semaines, la société civile congolaise comme rwandaise s'inquiète d'allégations faisant état d'incursions de l'armée rwandaise sur le sol congolais. « Ça, ce serait une vraie trahison, pas la poignée de main », estime un activiste.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.