Sénégal: Dakar souhaite un "accompagnement renforcé" du FVC et du FEM

Le Sénégal souhaite un accompagnement "renforcé" du Fonds vert pour le climat (FVC) et du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), a affirmé, mercredi, le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

Il intervenait au cours d'un panel de haut niveau, co-organsisé par le FEM et le FVC, sur "l'engagement de ces deux mécanismes aux prochaines contributions déterminées nationales (CDN) des pays".

Ce panel est organisé dans le cadre des activités des pays parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à la COP 25, à Madrid.

"Nous saluons l'engagement de nos partenaires à nos côtés qui nous ont accompagnés pour ces ambitieux programmes de lutte contre le réchauffement. Il est souhaitable que cela soit renforcé pour que nous venions à bout du reverdissement du Sénégal", a plaidé le ministre.

Il a déclaré à l'endroit des responsables de ces mécanismes, que les changements climatiques ont été bien pris en compte dans le budget national du Sénégal.

"Cependant, les ressources disponibles ne nous permettent pas de réaliser les ambitions en matière d'adaptation et d'atténuation. C'est pourquoi nous comptons sur nos partenaires pour y arriver", a-t-il expliqué.

Il a saisi l'occasion pour revenir sur les effets néfastes du climat au Sénégal, avec notamment une perte de la biodiversité résultant de la déforestation accrue et de la dégradation des terres. "Comme tous les pays sahéliens, le Sénégal vit les changements climatiques.

C'est ainsi que le PSE (... ) a prévu une place importante pour l'environnement en initiant le PSE vert", a-t-il confié.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.