Sénégal: La Poste doit plus de 150 milliards de francs CFA à l'Etat (Abdoulaye Daouda Diallo)

Dakar — Le montant des dettes dû à l'Etat par la Société nationale La Poste s'élève à plus de 150 milliards de francs CFA, a indiqué le ministre des finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

"Aujourd'hui, il faut dire que La Poste doit beaucoup d'argent à l'Etat, c'est plus de 150 milliards", a-t-il déclaré, mercredi, lors de la plénière de l'Assemblée nationale consacrée au vote du budget 2020 du ministère de l'économie numérique et des télécommunications, arrêté à près de dix-huit milliards de francs CFA.

Selon lui, le processus de restructuration entamé au niveau de la commission mise en place à cet effet doit être accéléré afin de permettre à La Poste de réduire ses charges, de se redynamiser, tendre vers la bancarisation et exploiter davantage son vaste réseau de plus 300 points.

Le ministre de l'économie numérique et des télécommunications, Ndèye Tické Ndiaye, a pour sa part souligné que cette restructuration est déjà enclenchée avec la signature de deux conventions entre l'Etat et La Poste sur les dettes croisées et sur la compensation financière.

S'agissant de la convention relative à la dette croisée, la ministre a évoqué "la recapitalisation de la Poste par l'utilisation d'une partie ou de la totalité des sommes qu'elle doit à l'Etat".

Quant à la compensation financière également, elle a déjà permis à La Poste de verser "plus de trente-cinq milliards de francs CFA au trésor public, à travers la BCEAO, via un compte ouvert à cet effet", a-t-elle indiqué.

Ainsi, elle a rassuré que cette mutation qui s'observe de manière de manière progressive, va ainsi se poursuivre jusqu'à faire de La Poste, "ce patrimoine historique un service de qualité viable et rentable".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.