Angola: Le pays pourrait vendre de l'électricité en RDC - Selon le ministre

Mbanza Kongo — Le ministre de l'Energie et des Eaux, João Baptista Borges, a déclaré mercredi dans la municipalité frontalière de Nóqui, dans la province de Zaire, que l'Angola était en mesure de vendre de l'électricité à la région du Kongo central (ancien Bas-Congo), République démocratique du Congo (RDC).

Le ministre qui travaille depuis mardi dans la province de Zaire, nord d'Angla, a précisé qu'avec la dynamisation de la municipalité de Nóqui, la dernière des six qui composent cette province, les conditions étaient créées pour vendre de l'électricité à certaines régions de ce pays voisin.

S'il y a plus de 60 ans, le village frontalier de Nóqui (Zaire, nord d'Angola) dépendait en termes d'approvisionnement en électricité du barrage d'Inga (RDC) où l'État angolais dépensait environ 20 000 dollars US par mois, désormais la situation s'est inversée, a souligné le ministre angolais.

Il a indiqué que dans la municipalité de Nóqui, une sous-station électrique de 60/15 KV, avec une consommation actuelle de 0,7 MW, des huit mégawatts disponibles, avait été installée.

«La connexion de Nóqui au réseau électrique national mettra fin aux dépenses que notre gouvernement faisait pour financer l'électricité à partir du barrage hydroélectrique d'Inga (RDC). La capacité installée dans cette région dépasse la consommation actuelle, ce qui signifie que l'Angola progresse dans ce domaine», a-t-il déclaré.

La municipalité de Nóqui est à 175 kilomètres du chef-lieu de la province de Zaire (Mbanza Kongo) et a une population estimée à 10 661 habitants répartis dans trois communes: Sede, Lufico et Mpala.

Toutes les municipalités de la province de Zaire reçoivent déjà de l'électricité du réseau national, dans le cadre d'un projet démarré en 2017.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.