Sénégal: Des syndicalistes appellent l'Etat à "bloquer les exportations" d'arachide

Diourbel — Des travailleurs des industries des corps gras ont fait part mercredi de leur souhait de voir l'Etat "bloquer les exportations" de graines d'arachide jusqu'à ce que les opérateurs locaux aient fini de s'approvisionner.

"Nous invitons les autorités à bloquer les exportations jusqu'à ce que l'industrie locale soit servie", a dit Samuel Ndour, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des industries des corps gras et activités similaires du Sénégal.

"Une dizaine de jours après le début de la campagne de commercialisation des graines d'arachide, nous avons constaté que l'industrie locale est en train de souffrir le martyre, faute de graines", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Diourbel.

"Tous les collecteurs se tournent vers les étrangers", a-t-il ajouté, qualifiant d"'alarmant" le déroulement de la campagne de commercialisation des graines.

L'usine de transformation de graines d'arachide de Diourbel a un stock de 100 tonnes d'arachide, alors qu'elle devrait en avoir 7.000 à 8.000 tonnes, une dizaine de jours après le lancement de la commercialisation, selon M. Ndour. Cette "situation" est partout la même, dit-il.

"Pour l'heure, soutient-il, nous avons constaté que les usines n'ont pas de camions, alors qu'au port de Dakar, il y a des containers et des camions remplis de graines d'arachide."

"Si les paysans vendent toutes leurs graines aux [opérateurs] étrangers, ils ne pourront pas en conserver pour leurs semences, l'année prochaine, et ils vont se tourner vers l'Etat pour (... ) quémander des semences", a prévenu Samuel Ndour.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.