Burkina Faso: 11-Décembre 2019 - L'armée salue la mémoire de ses héros

11 Décembre 2019

Les Forces armées nationales ont rendu, le mardi 10 décembre 2019 à Tenkodogo, à l'occasion d'une retraite aux flambeaux, un vibrant hommage aux hommes et femmes tombés pour la patrie.

La place de la Nation de Tenkodogo était noire de monde en cette soirée du mardi 10 décembre 2019.

Quelque 625 militaires et paramilitaires en rangs serrés et plusieurs responsables de l'armée dont le chef d'Etat-major général des armées, le général Moïse Miningou et le commandant de la brigade nationale des sapeurs-pompiers, le colonel Ernest Kisbédo sont présents.

A l'extérieur de la place, des centaines de civils scrutaient religieusement les moindres faits et gestes de la grande muette.

Après les consignes de sécurité livrées par le capitaine Gérard Bambara, le top départ de la retraite aux flambeaux a été donné par le général Miningou. C'est ainsi que les rangs commencent à se détacher les uns après les autres, la fanfare militaire en tête.

D'un pas ferme, les visages graves, les flambeaux en main, les soldats ont bouclé 2,9 km sur la principale artère de Tenkodogo. L'admiration et la curiosité se lisaient sur les visages des populations, massées aux abords de la voie.

Une fois de retour à la place de la Nation, le chef d'état-major général des armées est revenu sur le sens de la manifestation.

«La retraite aux flambeaux, c'est une manière de rendre hommage à nos devanciers, à ceux qui, au cours du combat pour l'intégrité du territoire et pour la paix, sont tombés avant nous.

Pour commémorer l'anniversaire, nous ne pouvons pas les oublier», a expliqué l'officier. A plusieurs reprises, il a salué la discipline et l'ordre qui ont caractérisé la marche avant de demander aux jeunes recrues de maintenir cet esprit, gage, selon lui, d'une armée forte.

Situation sécuritaire oblige, le général a rendu un vibrant hommage aux soldats tombés dans la lutte contre le terrorisme.

Il a exprimé toute sa fierté pour ceux qui sont présentement au front. De son avis, la victoire est certaine, malgré la perte de quelques batailles. «Vous voyez que la tendance a un peu changé. Nous allons gagner. Je dis à tous les Burkinabè : soyez sereins.

Ne vous laissez pas embobiner par ceux qui prédisent tout le mal pour le Burkina Faso. Tous ceux qui aiment le Burkina Faso doivent être confiants», a indiqué le général.

Moïse Miningou ne partage pas la position de certaines chancelleries occidentales qui ont élevé récemment l'alerte au niveau maximal, quant à la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso.

«Je demande à tout le monde d'être confiant. C'est vrai qu'on a mis du rouge partout. Mais ceux qui viennent au Burkina Faso, savent que ce n'est pas du vrai rouge. Parce que nous sommes là et nous serons toujours là grâce au Tout-Puissant».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.