Cote d'Ivoire: "Cité Perles des Lagunes" à Songon Kassemblé - Bruno Koné lance un programme de 3000 logements

12 Décembre 2019

La structure immobilière "Marlys Btp", filiale du groupe Snedaï, a posé, le lundi 9 décembre 2019, la première pierre de son projet de construction d'une cité dénommée "Cité Perles des lagunes" à Songon Kassemblé. Ce programme immobilier permettra, à terme, la réalisation de 3 mille logements.

Selon Marie-Odile Kassi, qui s'exprimait au nom de l'entreprise immobilière, il s'inscrit dans le cadre du redémarrage du programme présidentiel de construction de logements sociaux, économiques et de standing, lancé en 2011. Le programme immobilier s'étendra, à terme, sur une superficie de 30 hectares.

Les travaux de construction démarrent le 2 janvier 2020. Ils permettront de bâtir, dans un premier temps, deux immeubles témoins dont la livraison est prévue en septembre 2020. Il s'agira d'un immeuble de huit étages (R+8) et d'un autre de quatre étages.

Il s'agira d'immeubles témoins de 3 et 4 pièces dont les surfaces respectives sont 68,5 et 87,5 m2. Sur les 30 hectares, ce sont au total 3000 logements économiques qui seront construits dans des immeubles de quatre étages.

Il y aura 105 villas basses et de 58 immeubles de huit étages. « Chères populations de Songon Kassemblé, cette cité, nous l'avons pensée pour vous. La création de logements sociaux dans une commune est bénéfique à plusieurs titres.

C'est un facteur d'attractivité qui permet de non seulement de maintenir dans la commune, les habitants aux revenus modestes, mais également d'en accueillir d'autres. C'est un facteur de cohésion sociale, de développement et de création d'emplois.

Pour la réussite du projet, nous avons mobilisé tous les moyens techniques afin d'être au rendez-vous de la qualité et du respect de nos engagements», a indiqué MarieOdile Kassi, devant la communauté villageoise de Songon Kassemblé, dont la chefferie et une délégation de jeunes étaient présents sur le site.

Cette cérémonie de pose de première pierre était présidée par le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagné Koné. Il était accompagné du ministre Joseph Séka Séka, ministre de l'Environnement et du Développement durable. Le ministre Adama Bictogo, Pdg du groupe Snedaï, était également présent.

«  Un projet très important pour nos concitoyens, pour lesquels l'accès à un logements décent reste une préoccupation majeure» Avant de procéder à la pose de la première pierre de cette cité, le ministre Bruno Koné s'est d'abord réjoui de la réalisation d'un tel projet.

«Il s'agit d'un projet très important pour nos concitoyens, pour lesquels l'accès à un logement décent reste une préoccupation majeure.

Il s'agit également d'un projet qui s'inscrit parfaitement dans le cadre de la redynamisation du programme présidentiel de logements sociaux et économiques, cher au président de la République Alassane Ouattara et au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Avec 3000 logements qui ont été pensés en termes d'accessibilité, de modernité et de proximité, ce projet, qui prend naissance ce jour, est le fruit du travail remarquable d'une entreprise qui a su s'allier à des partenaires d'expérience», a-t-il salué.

Le ministre Bruno Koné s'est aussi réjoui de ce que ce soit une entreprise ivoirienne qui réalise ce chantier. Pour lui, le programme présidentiel de construction de logements sociaux, lancé en 2011 et qui a connu quelques difficultés, est désormais relancé.

Il a chiffré le déficit de logements, aujourd'hui à Abidjan, à 400 mille unités, avec une progression de 10% chaque année. «Nous parlons de 400 mille à 600 mille unités, parce que les études récentes n'ont malheureusement pas permis de situer le défi exact», a-t-il déploré. Pour la poursuite du programme de logement dans le district d'Abidjan, le ministre Bruno Koné a annoncé que plus de 1000 hectares de terrain sont disponibles.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.