Cameroun: Yaoundé - Un colloque national en cours pour une justice pénale humanisée

12 Décembre 2019

Les travaux ouverts hier à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, sont une initiative de l'Ong Nouveaux Droits de l'Homme ( NDH)." La justice pénale au Cameroun : le droit, l'application, l'accessibilité ". Voilà le thème du colloque national ouvert à Yaoundé depuis hier.Selon Cyrille Rolande Benchon la secrétaire exécutive de NDH, les travaux qui s'achèvent ce jour, ont pour objectifs, d'explorer tous les aspects essentiels de la justice pénale, afin que celle-ci ne soit pas en marge des droits de l'Homme.

" C'est d'abord un exercice intellectuel qui s'inspire certes de la doctrine, mais qui va davantage s'appuyer sur la pratique, pour en ressortir les bons et les mauvais points de la justice pénale ", dira la patronne de NDH, avant d'ajouter que les actes du colloque de Yaoundé seront consignés dans un document, et rendus publics, pour toute exploitation ou recherche pour une justice pénale plus humanisée au Cameroun, et soucieuse des droits de l'Homme. Cyrille Rolande Benchon qui ne cache pas son aversion pour ce qu'elle appelle de peines trop lourdes et inhumaines de la justice pénale camerounaise, indique que NDH a produit un document d'analyse sur la faisabilité des peines alternatives.

L'atelier de Yaoundé sur une justice pénale camerounaise plus humanisée, bénéficie de la participation d'universitaires pluridisciplinaires. Des des enseignants de Droit ( Prof. Me. Claude Assira, Prof. Keugong Watcho Roland - Minjustice- , Dr Hilaire Kamga); des politologues ( Prof. Aboya Manassé, Dr. Richard Makon), des anthropologues ( Prof. Charly Gabriel Mbock).

Dans sa leçon inaugurale, le Prof. Me. Claude Assira a mis l'accent sur les incongruités de lois relatives aux atteintes à la fortune publique. Pour le Prof. Aboya Manassé, le colloque de Yaoundé est digne d'intérêt, parce qu'il met en perspective, trois aspects importants : le droit, l'application et l'accessibilité. Pour l'enseignant de science politique, c'est une occasion de revoir donc certains textes de lois sur le code pénal.

Le colloque de Yaoundé sur une justice pénale plus humanisée, s'achève cette après-midi, avec l'espoir pour NDH et ses partenaires financiers comme l'Union européenne ( présente aux travaux), la Commission nationale des droits de l'Homme et des libertés, de voir l'Exécutif camerounais, accorder attention à leur plaidoyer.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.