Algérie: Les agressions contre des membres de la communauté nationale à l'étranger lors du vote dénoncées

Alger — Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a dénoncé, jeudi à Alger, "les agressions" contre des membres de la communauté nationale établie à l'étranger lors de l'accomplissement de leur devoir électoral, dans le cadre de la présidentielle du 12 décembre, soulignant que des mesures juridiques seront prises dans le cas où des plaintes sont déposées contre ces agissements "inacceptables".

Dans une déclaration à la presse nationale et étrangère après l'accomplissement de son devoir électoral, M. Boukadoum a condamné "les agressions verbales et physiques" contre des membres de la communauté algérienne établie à l'étranger lors du vote pour l'élection présidentielle, indiquant que ces agissements "qui ne représentent pas l'Algérien" feront l'objet de poursuites judiciaires dans le cas où des plaintes sont déposées, comme c'est de mise de par le monde.

Indiquant qu'il n'y avait pas beaucoup de cas d'agressions, le ministre a déclaré: "je ne dis pas qu'il y a eu un manquement sur plan sécuritaire, mais on ne s'attendait pas à ce genre d'agressions, notamment contre des femmes. Ces actes qui ne se sont pas limités aux représentations diplomatiques, ont également ciblé des moyens de transport, à l'instar du métro".

Concernant l'absence d'observateurs internationaux pour surveiller cet évènement, le chef de la diplomatie algérienne a rappelé que le citoyen "demeure le premier observateur de la régularité des élections".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.