Soudan: La ministre norvégienne affirme le soutien de son pays au Soudan

Khartoum — Le ministre d'État au ministère norvégien des Affaires étrangères, Merian Hagan a souligné la poursuite du soutien des Amis du Soudan au processus de paix, qu'aura un impact sur les pays du région et les pays voisins, affirmant l'importance de travailler à un dialogue sérieux pour assurer le succès des négociations de paix qui se tiennent à Juba.

S'adressant à la Conférence des Amis du Soudan mercredi à Khartoum, la ministre norvégienne a appelé à l'inclusion des objectifs de développement durable dans le budget de la nouvelle année pour garantir la durabilité de la croissance.

Elle a appelé le Soudan à ne pas compter sur les ressources extérieures, qu'elle a qualifié de non permanent, indiquant la nécessité de développer le secteur privé et de travailler pour la prospérité du secteur parallèle afin d'assurer le mouvement de l'économie.

Elle a déclaré que la convocation de la conférence à Khartoum est une preuve de l'appui de la communauté internationale au gouvernement de transition par des actes et non par des mots, annonçant la coopération du gouvernement norvégien avec le Soudan dans le programme de collecte et de gestion des ressources, ainsi que sa coopération pour soutenir les partenariats économiques et les mobiliser pour réaliser le slogan de la révolution, la liberté, la paix et la justice.

La ministre norvégienne des Affaires étrangères a salué la lutte du peuple soudanais pour réaliser la révolution de décembre et a déclaré que le peuple était un exemple à suivre à travers ses sacrifices et le désir de sacrifier et son engagement à changer, faisant allusion au grand rôle joué par la jeunesse et les femmes, qui témoignent de leur attachement aux valeurs qui constituent la spécialité du peuple soudanais pour parvenir à l'égalité, au pluralisme politique et à l'État de droit en tant que valeurs qui ont fait écho dans le monde entier.

Hagan a mis le point sur les grandes réalisations marquées par le gouvernement soudanais au cours des trois premiers mois qui ont été représentées dans les réformes globales, la révision de toutes les législations, la lutte contre la corruption et l'assurance de la profondeur des relations du Soudan avec les pays, exprimant son admiration pour le rôle joué par le Premier ministre en cimentant les relations du Soudan avec les pays voisins.

Elle a déclaré que la sélection du Soudan comme nouveau président de l'IGAD reflète la reconnaissance par les pays de l'IGAD des changements positifs au Soudan, se référant au dialogue positif entre le gouvernement du Soudan et les États-Unis et à l'effort du gouvernement pour retirer le nom du Soudan de la liste des pays parrainant le terrorisme.

Elle a apprécié la coopération et la compréhension mutuelle entre le Conseil de la souveraineté et le Conseil des ministres au Soudan.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.