Sénégal: Emigration clandestine vers l'Espagne - 30 candidats, dont 10 sénégalais et 20 gambiens, arrêtés par la police à Soumbédioune

12 Décembre 2019

La Police nationale a mis la main hier, mercredi 11 décembre, sur trente (30) candidats à l'émigration clandestine dont dix (10) Sénégalais et vingt (20) Gambiens.

Selon un communiqué du Bureau des relations publiques de la Police nationale parvenu à la rédaction de Sud Quotidien, c'est vers 5h du matin qu'une une pirogue en provenance de la Gambie et en partance pour l'Espagne a débarqué ces malheureux candidats à la plage de Soumbédioune.

Ces derniers, profitant de la levée du jour, «ont tenté de rejoindre la gare des Beaux maraîchers pour rentrer en Gambie», renseigne la source.

Malheureusement pour eux, informe le communiqué, «les fonctionnaires de Police du Commissariat de la Médina, qui, grâce à une intensification des patrouilles et un déploiement rapide à la gare routière, ont interpellé les 30 émigrants dont 10 Sénégalais et 20 Gambiens.» et la source d'ajouter : «une enquête a été ouverte par la Division Nationale de Lutte contre le Trafic de migrants et Pratiques assimilées de la Police de l'Air et des Frontières pour déterminer les circonstances de leur arrivée et identifier les auteurs de cet acte», conclut le communiqué du Bureau de la relation publique de la Police nationale.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.