Angola: La BDA rejette plus de la moitié des 40 projets inscrits

Luanda — La Banque de développement d'Angola (BDA) a exclu plus de la moitié des 40 projets en concurrence pour la ligne de crédit de 1 milliard de dollars de la Deutsche Bank, soit 356 milliards de dollars, vu qu'ils ne remplissent pas les conditions à cet effet.

Les projets soumis par les clients de cette banque intéressés par cette ligne de crédit, pourront être revus pour analyse dès qu'ils respectent les recommandations formulées pour leur amélioration, selon le président du Conseil d'administration de la BDA, Abrahão Gourgel.

Le responsable, qui s'exprimait mercredi lors de la conférence de presse sur le "Financement de l'économie", promue par le ministère de l'Économie et de la Planification, a dit que la ligne était disponible et, sur l'ensemble des procès analysés, quatre d'entre eux pourront bénéficier de cette ligne de crédit de la Deutsche Bank, Allemagne, l'une des plus grandes institutions financières au monde.

"La ligne est maintenant disponible, et jusqu'à présent, plus de 40 projets ont été examinés et plus de la moitié ont été rejetés car ils ne réunissent pas les conditions pour être financés", a affirmé Abrahão Gourgel.

Cette facilité de crédit est affectée à 75% au financement de projets liés à l'exportation, et les 25% restants à des projets dont la rentabilité est certaine.

Parmi les autres exigences requises, les concurrents doivent prouver leur capacité technique et financière à bénéficier de prêts couverts par les agences de crédit d'exportation (ECAs, sigle en anglais).

Il convient de rappeler que les prêts commerciaux à octroyer seront faits dans le cadre des accords de prêt individuels, qui sont soumis aux conditions énoncées dans l'accord-cadre de financement avec la BDA.

En plus de cette ligne de crédit, la BDA dispose de 25 milliards de kwanzas, dans le cadre de la promotion de la production nationale.

Selon Abrahão Gourgel, le nombre de projets reçus par la BDA n'est toujours pas satisfaisant, un problème influencé par le retard dans la création de zones spécifiques de crédit par certaines banques commerciales.

Le taux d'intérêt n'est pas aussi bas que celui du Programme d'Appui au Crédit (PAC) qui est de 7,2%.

A propos des lignes de la BDA, pour les différents secteurs, elles ont une limite minimale de projet de 3,5 millions de dollars en kwanzas.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.