Angola: Une responsable du GIVA propose des stages professionnels

Luanda — La responsable du Bureau d'insertion à la vie active (GIVA, sigle en portugais), Maria de Lurdes, a suggéré mercredi, à Luanda, que le Gouvernement améliore les mécanismes de partenariat avec des entreprises afin de permettre aux élèves de faire leurs stages.

Intervenant au cours d'une table ronde sur l'Enseignement technico-professionnel en Angola, la responsable a justifié cette suggestion du fait que plusieurs entreprises avaient cessé de recevoir des stagiaires, sous prétexte de manque de conditions techniques et matérielles.

Elle a cité à titre d'exemple, le cas de 748 finalistes de l'Institut Moyen Industriel de Luanda (IMIL), dont la demande de stage technique a été conditionnée par « le manque de travail et de transport.

L'IMIL forme des professionnels dans les domaines de la pétrochimie, de la chimie industrielle, de l'informatique, des télécommunications, de l'énergie et installations électriques, des machines et moteurs, entre autres qui nécessitent absolument des stages professionnels.

Pour surmonter cette contrainte, Maria de Lurdes a souligné la nécessité d'une relation étroite entre l'État et les entreprises, dans le but de préparer convenablement les stagiaires pour éviter qu'ils se lancent dans le milieu professionnel sans aucune expérience professionnelle.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.