Sénégal: L'importance d'un état-civil fiable mis en exergue par Oumar Guèye

Dakar — Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l'aménagement des territoires, Oumar Gueye, a mis en exergue, jeudi, l'importance d'un état-civil fiable.

"Un état civil fiable constitue un enjeu de développement important pour notre pays. Un système d'état civil fiable et bien organisé est le socle de l'exercice par les citoyens de leurs droits fondamentaux et, plus spécifiquement, un pré requis pour que les citoyens puissent jouir pleinement, dans le cadre de l'Etat de droit, de leurs droits civils, politiques et sociaux, a-t-il déclaré.

Oumar Guèye s'exprimait ainsi à l'occasion de la première réunion du comité national de pilotage du programme d'appui au renforcement du système d'information de l'état-civil et à la consolidation d'un fichier national d'identité biométrique.

Ce programme, initié en 2015, est le fruit de la coopération entre le Sénégal et l'Union européenne (UE).

Il est financé par le fonds fiduciaire d'urgence de l'UE en faveur de la stabilité de la lutte contre les causes profondes de migration irrégulière en Afrique, à plus de dix-huit milliards de francs CFA.

L'objectif du programme est de "promouvoir le renforcement du système d'information de l'état-civil et la création d'un fichier national de l'état civil biométrique, afin que chaque sénégalais soit en mesure de se prévaloir des droits inhérents à son identité sécurisée", a fait savoir Oumar Guèye.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, le programme devra renforcer les procédures d'enregistrement de l'état-civil et accompagner la consolidation d'un fichier national d'identité biométrique relié au système d'information de l'état-civil informatisé à même de sécuriser l'identité de la personne et d'être exploitable par d'autres administrations utilisatrices.

Selon lui, avec l"'implication remarquable des acteurs institutionnels et partenaires au développement, notée dans ce processus", le Sénégal pourra à terme, "se doter d'un système d'état-civil moderne, accessible générateur de statistiques fiables, base d'un système juridique fiable, solide et durable".

L"'importance de l'état-civil n'est plus à démontrer", a pour sa part déclaré la représente de l'UE au Sénégal, Irène Mingasson.

Selon elle, l'état-civil, l"'un des fondements d'un Etat moderne et démocratique", constitue également "une question de respect des droits humains, des droits de chaque citoyen" parce que concernant "toute la vie et tout le monde".

Fort de ce constat, elle a relevé que "des actes aussi élémentaires que l'inscription à l'école, à des examens ou à des concours, le mariage ou l'obtention de la carte nationale d'identité ou de la carte d'électeur, ne peuvent se faire sans avoir un état-civil en règle".

Elle a aussi souligné qu'une meilleure identification de la population sénégalaise, favoriserait une meilleure planification des politiques publiques, à commencer par la santé, l'éducation, la protection sociale et tous les autres domaines qui touchent les populations.

A l'en croire, ce nouveau dispositif permettrait également, de faciliter la gestion "des questions géopolitiques actuelles telles que la gestion des flux migratoires, les questions liées à la sécurité, notamment la lutte contre la criminalité, les trafics illicites et le terrorisme".

"'Et en ce sens, l'état-civil, sujet éminemment national, prend une dimension transnationale et globale, participant de la bonne gouvernance qui crée des ponts, des liens et de la confiance entre les pays", a dit Irène Mingasson.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.