Congo-Brazzaville: Salon panafricain de l'énergie et des mines - la Centrafrique accueillera la première édition

L'événement aura lieu les 27 et 29 février prochains, à Bangui, a annoncé, le11 décembre, le ministre centrafricain des Mines, Léopold Mboli-Fatrane.

Selon le ministre centrafricain, la rencontre aura une dimension panafricaine avec en toile de fond la participation des grands groupes miniers africains, sur le thème « Invest in Africa mining, quarries, oil and gas opportunities ».

Pour le gouvernement centrafricain, elle sera aussi une occasion propice pour le pays d'encourager les opérateurs nationaux et étrangers à investir dans le secteur minier centrafricain. Ce qui permettra à la République centrafricaine de tirer pleinement profit pour son développement. « Cet événement panafricain réunira de hautes personnalités, des administrateurs d'industrie, des investisseurs, des fournisseurs de services, des sociétés minières et pétrolières, des entreprises de carrière et de métiers connexes à travers des conférences thématiques », a signifié le ministre des Mines, en reconnaissant que l'opportunité sera donnée à son pays de séduire les grands géants miniers panafricains afin de les pousser à s'intéresser au secteur minier centrafricain.

« Nous avons décidé qu'il était temps que les secteurs minier et pétrolier centrafricains soient révélés au monde entier et que notre pays puisse tirer pleinement le bénéfice de ses ressources naturelles pour son développement», a ajouté Léopold Mboli-Fatrane.

D'après le gouvernement centrafricain, la volonté d'accueillir cet événement de grande envergure fait suite au fait que malgré son fort potentiel minier, la RCA n'arrive pas à tirer les avantages de ses richesses naturelles, à cause de la recrudescence des actes de violences et des guerres civiles qui y sévissent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.