Algérie: Scrutin présidentiel au Centre - Affluence "notable" des électeurs dans des wilayas, troubles dans certaines autres

Alger — Le scrutin présidentiel a enregistré, depuis son ouverture jeudi matin, une affluence "notable" des électeurs, dans de nombreuses wilayas du Centre du pays, au moment où l'opération a enregistré des troubles, dans certaines autres (wilayas), a-t-on constaté.

Ainsi, à l'opposé des rendez-vous électoraux passés, les centres de vote de Blida ont enregistré une affluence "notable" de citoyens venus accomplir leur devoir électoral, notamment au niveau des CEM "Mohamed Mahfoudhi", et "Ahmed Senhadji", et de l'école primaire "Ratiba Alami", du centre ville, où des files et des jeunes, dont certains étaient drapés de l'emblème national, se sont formées.

Certains parmi eux ont qualifié cette journée de "rendez-vous fatidique" devant "sortir le pays de la situation de blocage politique, qu'il traverse depuis des mois", ont-ils estimé.

Même tempo au niveau des bureaux de vote de Djelfa et Tipasa, sièges d'un "sursaut populaire" comparativement aux précédents scrutins. En effet, le vote pour la présidentielle dans ces deux wilaya se déroule, sans incidents aucun. De longues files de citoyens se sont formées devant les centres de vote, par des électeurs, convaincus d"accomplir leur devoir national et d'élire un président pour diriger le pays", selon leurs déclarations à l'APS.

A Chlef, Médéa et Ain Defla, le scrutin a démarré dans des conditions ordinaires, avec une affluence "modeste" des électeurs. De nombreux, parmi eux, ont assuré à l'APS, l'"importance cruciale de ce rendez-vous électoral".

Néanmoins, le déroulement du scrutin a enregistré des troubles au niveau des wilayas du centre -Est, où l'"opération a été suspendue à Tizi-Ouzou pour des raisons sécuritaires", selon le délégué de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Youcef Ghabi.

Le responsable a souligné, que sur les 697 centres de vote que compte la wilaya, cinq seulement ont été ouverts dans la matinée, mais ces derniers ont été fermés pour des raisons sécuritaires, à cause notamment des marches organisées dans la wilaya.

Même situation à Bejaia, où une majorité des centres de vote n'ont pas été ouverts, au moment où le petit nombre de bureaux ouverts ont dû fermer leurs portes sous la pression des manifestants.

A Boumerdès, le scrutin a démarré dans une ambiance calme et organisée, avec des taux d'affluence divers d'une région à l'autre.

Le vote a, également, démarré dans des conditions ordinaires dans les communes du Sud et de l'Ouest de Bouira, au moment où des troubles ont été enregistrés au chef lieu de wilaya et dans les communes de l'Est, où les centres de vote n'ont pas pu ouvrir leurs portes aux électeurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.