Cameroun: Crise anglophone - De présumés séparatistes tirent sur les sapeurs pompiers

12 Décembre 2019

L'Armée camerounaise a échappé à un massacre hier mercredi 11 décembre 2019. Alors qu'ils étaient en route pour Kumba, département de la Meme (région du Sud-Ouest Cameroun ) où un incendie a été signalé au quartier Kassalafam, les sapeurs pompiers ont essuyé des tirs de plusieurs hommes armés.

L'attaque a eu lieu à l'endroit appelé Bongue Route. Les sapeurs pompiers ont fait face à une soudaine attaque de personnes armées et non identifiées, et données comme de combattants séparatistes anglophones. Votre journal apprend qu'il y a eu plusieurs blessés dans le camp des sapeurs pompiers, lesquels n'ont eu le salut que grâce à d'autres militaires venus en renfort.

L'arrivée de plusieurs soldats a fait battre en retraite, les présumés combattants séparatistes. Le Grand Dialogue National tenu il y a un peu plus de deux mois à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, n'a eu aucun impact sur le conflit anglophone. L'insécurité, les affrontements entre miliciens et Armée camerounaise, font toujours rage, et les pauvres populations, prises entre les deux feux.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.