Sénégal: Riz - La JICA envisage d'intervenir à Kédougou et Tambacouda

Dakar — L'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a l'intention de dérouler une "nouvelle phase" du Projet d'amélioration de la productivité du riz (PAPRIZ) dans le Sénégal oriental, notamment à Kédougou et Tambacounda "afin de renforcer sa coopération avec le gouvernement sénégalais dans cette filière", a révélé jeudi son représentant-résident à Dakar, Kato Koichi.

"La JICA envisage une nouvelle phase du PAPRIZ dans le Sénégal oriental, notamment à Kédougou et à Tambacounda afin de renforcer sa coopération avec le gouvernement sénégalais dans cette filière", a-il dit, lors de la rencontre du comité conjoint de coordination du PAPRIZ dans les aménagements hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal, notamment à Dagana et Podor.

M. Kato Koichi précise que la nouvelle orientation consistera à faire intervenir davantage le secteur privé, notamment les entreprises japonaises qui s'intéressent de plus en plus au marché africain.

Il estime que "ces entreprises peuvent jouer un rôle majeur, notamment dans la mécanisation de l'agriculture sénégalaise".

Dans cette perspective, il s'est réjoui "de la validation du plan directeur de la filière riz dans la vallée du fleuve Sénégal par le ministre de l'Agriculture et de l'Equipment rural, Moussa Baldé", qui, selon lui, "comprend bien le sens de la coopération japonaise".

"La JICA ne ménagera de son côté aucun effort pour mettre à votre disposition les moyens nécessaires, aussi bien matériaux, financiers, qu'humains à travers l'envoi d'experts, et des formations adaptées pour l'atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés", a assuré M. Kato Koichi.

La JICA, a-t-il ajouté, compte aussi maintenir son accompagnement pour l'augmentation des capacités de production de riz dans le cadre de la Coalition pour le développement de la riziculture en Afrique (CARD).

Le Secrétaire général du ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural, Elhadj Ndao, souligne que "le PAPRIZ témoigne à suffisance de l'excellence des relations entre le Japon et le Sénégal dans divers segments de l'économie nationale, surtout dans le secteur agricole".

"Le projet d'amélioration de la productivité du riz dans les aménagement hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal est l'un des deux piliers du programme d'assistance globale de la JICA pour la filière riz au Sénégal", a fait remarquer M. Ndao, venu représenter le ministre de l'Agriculture.

La mise en œuvre du Projet d'amélioration de la productivité du riz dans les aménagements hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal (PAPRIZ) a officiellement démarré en janvier 2010.

L'objectif du PAPRIZ est d'améliorer la productivité et la rentabilité des agriculteurs produisant le riz irrigué à travers la mise en place d'une chaîne de valeurs dans la Vallée du fleuve Sénégal. L'objectif ultime du PAPRIZ est de renforcer la sécurité alimentaire au Sénégal à travers les réalisations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.