Congo-Kinshasa: Ituri - Des élèves de Bunia appelés à s'impliquer pour défendre les droits de l'homme

communiqué de presse

Bunia, 12 décembre 2019 - Lors de la commémoration du 71ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, le 10 décembre dernier, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme (BCNUDH), en collaboration avec la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) Antenne de l'Ituri, a réuni une cinquantaine d'élèves pour un échange autour du thème de cette année : « Les jeunes doivent s'impliquer pour défendre les Droits de l'Homme ».

Pour Eric-Bertin Mukam, Coordonnateur du BCNUDH en Ituri, « les jeunes doivent connaitre leurs droits afin de les défendre quand ils sont bafoués ». Aussi, deux heures durant, la cinquantaine d'élèves du complexe scolaire Nelson Mandela à Bunia et les organisateurs ont échangé, discuté et testé leurs connaissances sur les Droits de l'Homme. Tout est parti de la projection d'un film sur la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme ; s'en est suivi un débat qui a vu une participation très active des élèves au cours duquel ils ont été invités à faire part de leur compréhension des droits humains.

Ainsi, pour certains, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme est un idéal, non un texte de loi ; sans justice, pas de droits de l'homme ; pour d'autres, les Droits de l'Homme sont indivisibles, inaliénables, interdépendants et universels.

Interrogés sur la façon de promouvoir les droits humains et de les protéger, les réponses n'ont pas manqué non plus. Presqu'à l'unanimité, les élèves ont répondu par la sensibilisation : « nous devons sensibiliser les jeunes autour de nous, et même nos parents, pour qu'ils connaissent leurs droits ».

Et pour sensibiliser les autres, il faut d'abord soi-même connaitre ce que contient la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Enfin, les organisateurs ont expliqué aux élèves la responsabilité de l'Etat dans la protection des droits de l'Homme. Ils ont souligné qu'en matière des droits de l'Homme, l'Etat qui a 3 obligations, à savoir : l'obligation de respecter ses propres lois, l'obligation de protéger sa population et enfin l'obligation de réaliser les droits économiques, sociaux et culturels.

Medi Munandi, élève de 5e année littéraire, résume le sentiment général de ses camarades à l'issue de cette sensibilisation : « nous avons aimé cette rencontre. En tant que jeunes, nous avons compris que nous devons sensibiliser les autres... Avant, on entendait parler des Droits de l'Homme, mais on ne savait pas vraiment ce que cela voulait dire... Mais après cette activité, c'est clair dans mon esprit. Je me suis rendu compte qu'il y a certains de nos droits qui sont atteints dans la vie quotidienne et on trouvait ça normal. Mais maintenant, on sait comment s'y opposer. A partir d'aujourd'hui, je ne pourrais plus me taire chaque fois que mes droits seront atteints ».

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.