Cote d'Ivoire: Autonomisation du financement de l'entretien des routes - Les postes de péage de Thomasset et Moapé en service le 15 décembre - Voici les tarifs appliqués

Conformément à la décision du gouvernement, les postes à péage de Thomasset et de Moapé seront officiellement en service le 15 décembre prochain. Et ce, sur la base des tarifs consensuels arrêtés par les parties prenantes lors d'un atelier en juillet 2019 à Abengourou.

Les tarifs appliqués ainsi sur la route de l'EST (A1) sont de 500 Francs Cfa pour les véhicules légers, 1500 Fcfa pour les véhicules de moins de 32 places, 2500 Fcfa pour les cars de plus de 32 places et gros camions et 3500 Fcfa pour les camions poids lourds.

Ces tarifs font suites à une approche consensuelle initiée par le directeur général du Fonds d'entretien routier (FER), Diaby Lanciné à travers plusieurs cadres d'échanges avec les acteurs du secteur des transports, les opérateurs économiques, l'Administration Routière, l'Administration du Territoire, la Chefferie traditionnelle, les Associations de jeunes et de femmes, les Syndicats des transporteurs et de conducteurs ; les Associations de consommateurs et de commerçants et les populations impactées par ces infrastructures de développement.

C'est donc à l'issue de ces différents séminaires, réunions et rencontres de discussions, que les parties prenantes se sont appropriées le principe de mobiliser des ressources financières à travers les péages routiers, susceptibles à long terme de garantir l'autonomisation du financement de l'entretien de nos infrastructures routières.

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.