Cote d'Ivoire: Lancement du registre national des personnes physiques

La Côte d'Ivoire vient de lancer officiellement son registre national des personnes physiques. Cette nouvelle base de données biométriques va permettre d'enregistrer efficacement les naissances et les informations d'état-civil de chaque personne résidente sur le territoire. Une petite révolution dans un pays qui peine - pour le moment - à répertorier l'ensemble de ses nouveaux-nés.

C'est le président de la République, Alassane Ouattara lui-même, qui a inauguré le registre national des personnes physiques. Devant les caméras, le chef de l'État ivoirien a précédé ses vingt-six millions de compatriotes en se faisant enrôler pour l'établissement de sa nouvelle carte nationale d'identité.

Numéro national d'identité unique

Désormais, toute personne qui s'enregistre dans le RNPP se verra attribuer un numéro national d'identité unique, dès la naissance, ou lors d'une opération d'identification comme un renouvellement de pièce d'identité et ou d'une entrée sur le territoire d'un étranger résidant ou de passage sur le territoire ivoirien.

Ce nouveau registre va déjà permettre de réduire drastiquement les fraudes sur l'identité et faciliter les tâches administratives comme l'obtention d'un document pour un citoyen, par exemple.

Lutter contre les citoyens « fantômes »

Avec 2 500 machines d'enrôlement réparties dans tout le pays, ce nouvel outil de recensement va surtout aider à lutter efficacement contre le nombre de citoyens « fantômes » non déclarés à l'état-civil.

En 2011, ce chiffre était estimé à quatre millions de personnes, avec un taux d'enregistrement des naissances plafonnant à seulement 45 %.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.