Tunisie: Jemli sollicite une prolongation d'un mois pour former le nouveau gouvernement

Carthage — Le chef du gouvernement désigné Habib Jemli a déclaré, au terme d'un entretien jeudi soir au Palais de Carthage avec le président Kais Saied, avoir demandé au président de la République de prolonger le délai d'un mois, expirant dimanche, pour former le gouvernement.

Jemli a expliqué, selon un communiqué publié par la Présidence de la République, qu'il avait besoin d'un délai supplémentaire, soulignant son souhait que le gouvernement soit formé au plus tôt pour le présenter au Parlement.

Le chef du gouvernement désigné, chargé par le président de la République le 15 novembre de former le nouveau gouvernement après avoir été proposé par le mouvement Ennahdha, qui a remporté le plus grand nombre de sièges au Parlement, a indiqué que l'approche adoptée pour choisir les membres du gouvernement est basée sur les critères d'intégrité, de compétence, de capacité à gérer et d'avoir une vision et une dimension stratégique.

Il a souligné que le nouveau gouvernement sera "celui de tous les Tunisiens, et l'avenir de la Tunisie est la responsabilité de tous les partis politiques, quelle que soit leur appartenance".

Jemli a estimé que le mois qui expire dimanche, consacré aux négociations, "n'était pas une perte de temps mais plutôt a permis de fixer les procédures et mettre en place les nouveaux mécanismes et méthodologies de gestion des travaux du gouvernement, ce qui contribuera au succès de l'action de la prochaine équipe gouvernementale".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.