Madagascar: Enseignement secondaire - Pousser les jeunes vers l'excellence

Les lauréats du baccalauréat 2019 seront récompensés. Cela se fera à travers les projets ministériels baptisés Sangany, Voafehiko et Iainako ny asako, trois projets qui visent l'amélioration du paysage éducatif malgache et qui sont mis en œuvre par le ministère de l'Education nationale par le biais de la Direction de l'Enseignement secondaire, et en partenariat avec l'Université d'Antananarivo, l'Université Aceem, l'école de commerce ISCAM, CNELA et Croc Farm.

En faire un événement phare en milieu scolaire, voilà ce que souhaitent les initiateurs de ces projets. Les responsables estiment que la pratique de l'excellence deviendra un challenge sans précédent auprès des établissements scolaires de l'ensemble de l'île et que ces projets mettront en avant les talents des jeunes lycéens publics-privés confondus. Divers lots de la part des partenaires et des séjours culturels sont donc à la clé pour les élèves qui auront obtenu les meilleures notes aux examens à compter de la dernière session du baccalauréat.

Sélection régionale. D'après les explications obtenues auprès des responsables, le ministère de l'Enseignement supérieur va en premier lieu organiser des sélections régionales dans les sept grandes villes, à savoir Toliara, Antsiranana, Antananarivo, Toamasina, Mahajanga, Fianarantsoa et Antsirabe. Ceux qui auront obtenu la meilleure moyenne dans chaque grande ville participeront au projet Sangany, les élèves qui auront les meilleures notes seront sélectionnés pour le projet Voafehiko et le personnel éducatif, quant à lui, sera sollicité pour le projet Iainako ny asako. Pour cette première fois, les événements ont commencé à Antananarivo hier, à l'Université Aceem Manakambahiny où les lauréats du précédent baccalauréat ont pu visiter l'établissement afin de voir s'ils souhaitent y poursuivre leurs études. Les visites vont encore se poursuivre dans d'autres écoles supérieures durant les prochains jours.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.