Ile Maurice: Rivière-Noire - Ils se font passer pour l'ADSU, entrent dans un chassé illégalement

13 Décembre 2019

C'est l'histoire rocambolesque de deux individus, dont un étranger, qui se sont fait passer pour des limiers de l'Anti Drug Smuggling Unit pour pénétrer dans un chassé illégalement. Leur but était d'admirer le lever du soleil. Selon leur version des faits, du moins...

Cela s'est passé vers dans la soirée du mercredi 11 au jeudi 12 décembre. Deux personnes, dont une qui a la double-nationalité, se sont présentées comme deux limiers de l'ADSU au gardien d'un chassé à Rivière-Noire. Ne se doutant de rien, le vigil leur a accordé l'accès sans poser de questions...

Pour l'heure, personne ne sait ce qui s'est passé cette nuit, mais toujours est-il que dans l'après-midi du jeudi 12 décembre, l'un des deux faux agents a signalé la disparition de son ami au poste de police. Un important dispositif policier a alors été mobilisé.

Lorsqu'il a finalement été retrouvé sain et sauf, l'homme a déclaré aux policiers qu'il s'était égaré... Questionnés sur leur présence sur le chassé, les deux ont déclaré qu'ils voulaient simplement admirer le lever du soleil.

Mais alors, pourquoi avaient-ils une arme à feu, une arme tranchante et des munitions dans leurs véhicules ?

C'est ce que la police tente de déterminer. L'un d'eux a même avoué qu'il a tiré en l'air lorsqu'il s'était perdu pour signaler sa position à son ami. Une charge provisoire de «breach of condition attached to fire arms licence» a été retenue contre eux.

L'enquête est placée sous la supervision du surintendant police Sam Bansoodeb.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.