Congo-Kinshasa: La fondation Grace Monde plaide pour une loi sur la gratuité de la maternité

La Fondation Grace Monde, une structure qui lutte contre la mortalité infantile, a organisé une journée de présentation de l'avant-projet dénommée : «Batela Mama ». Qui, est un projet qui consiste donc à récolter 200.000 signatures des congolais afin de préparer une pétition qui poussera le parlement à voter la loi relative à la gratuité de la maternité, et dans des conditions optimales en RD-Congo.

Cette cérémonie s'est déroulée dernièrement au terrain Sainte Thérèse de la Commune de N'djili.

Au total, plus de 200.000 signatures ont été récoltées, lors de cette journée dans le but de pousser les parlementaires à pouvoir voter une loi sur la gratuité de la maternité en RD-Congo. Cette gratuite ne doit pas se limiter qu'au niveau de l'Enseignement de base, mais elle doit également s'étendre aussi dans certains domaines de la vie. Dans cette même lignée, Grace Mbongi, Présidente de cette structure, justifie le choix du district de la Tshangu, la partie" Est" de la Capitale de Kinshasa pour abriter de cette manifestation.

«Je suis plus présente de ce côté, pour libérer les mamans afin qu'elles sachent que je ne les oublie pas. On est toujours en train de se battre pour que demain elles aient la loi», a-t-elle déclaré. La présidente de ladite fondation a, au nom de toutes ces femmes qui souffrent, lancé un cri de détresse au garant de la Nation, Félix Tshisekedi en ce termes : « Nous demandons à notre Président de tout cœur de faire quelque chose pour ces femmes ». C'est en 2017, qu'a été créée la fondation Grace Monde avec comme pour objectif d'initier la gratuité de la maternité, et de créer les centres de formation à travers le pays.

Notons que cette proposition de loi relative à la gratuité de la maternité sera déposée au Parlement au mois de Mars 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.