Congo-Kinshasa: Prix JDH 2019 - Un journaliste de l'audiovisuel et une bloggeuse primés

En cette édition 2019, le prix JDH/RDC a mis un accent particulier sur une maladie qui ronge principalement la République démocratique du Congo, à savoir : "La Corruption". Il y a eu, dans ce sens, un prix du meilleur reportage sur la corruption réalisé par un journaliste, et, un autre du meilleur billet de blog par un blogueur.

La cérémonie de remise des trophées s'est ténue, mardi 10 décembre dernier, dans la salle virunga de l'Hôtel Memling. Le journaliste Ronely Ntibonera de la radio Pole FM de Goma et Prisca Lokale de Blog du Citoyen, ont remporté cette année le prix JDH (Journalistes pour les Droits Humains).

Après avoir reçu sa récompense des mains de Jean-Christophe Tito Ndombi, Président du Conseil supérieur de l'audiovisuel Congolais (CSAC), la bloggeuse Prisca Lokale a, sous une forte émission, signifié que son billet était intitulé: «RDC : les arrangements à l'amiable, une forme de corruption à bannir». Dans son papier, elle a parlé d'un cas où une petite fille de 12 ans a été violée, mais les parents ont opté pour les arrangements à l'amiable. « Les arrangements à l'amiable ne devraient pas se faire en cas de viol sur mineure. La justice est nécessaire pour permettre à la victime de bander ses blessures », a-t-elle déclaré.

C'est le ministre d'Etat et ministre de la Communication et Médias, David Jolino Diwampovesa Makelele Ma - Mu Zingi, qui a remis le prix de meilleur reportage au journaliste Ronely Ntibonera. Celui-ci a fait un reportage sur "le phénomène Point sexuellement transmissible à Goma".

« Si nous ne mettons pas fin à cette pratique, la génération future sera corrompue », a dénoncé le journaliste de Pole FM.

Le directeur national de JDH, Munor Kabondo, a affirmé que ce prix vise à encourager les journalistes à s'engager aux côtés de son organisation pour la promotion des droits humains à travers les médias.

« En République Démocratique du Congo, ce prix récompense les meilleurs reportages sur les questions des droits humains afin de contribuer à l'amélioration de la qualité et de la quantité des reportages en cette matière. Le but est de favoriser un changement positif au sein de la communauté », a-t-il laissé comprendre.

Lancé depuis 2010, le prix JDH est à sa 7ème édition. Le concours a déjà gratifié 25 journalistes dont 15 femmes.

En 2019, le thème était axé sur la corruption. Le jury s'est basé sur plusieurs critères notamment, le respect du thème, la pertinence de l'angle choisi et le choix des sources.

La cérémonie de remise du prix JDH a coïncidé avec le 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.