Madagascar: Pleins feux sur le Tour de Mada cycliste

Le Tour de Mada cycliste 2019 a finalement pu se tenir grâce notamment à la BOA, le partenaire privilégié de ce Tour qui s'implique totalement dans cet événement en raison des similitudes qui la lient avec ce tour qui a cette particularité de se rapprocher de la population.

Une raison suffisante pour être le sponsor principal à laquelle s'ajoute la célébration des 20 ans de la banque. Tout est donc réuni pour faire de ce Tour de Mada cycliste 2019 une belle réussite. Surtout que les équipes sont venues en masse. Outre les feux équipes malgaches, il y a les redoutables Belges venus pour la gagner avec deux gars de très grands talents dont le maillot jaune Jari Verstraeten et le régulier Van de Mierop Sam. Les Français ne sont pas venus pour faire de la figuration.

L'Afrique se taille aussi la part du lion avec le Djibouti et le Bénin. Mayotte venue comme ses dirigeants le disent pour apprendre, aligne carrément deux équipes avec celle de Labattoire. Bref, il y a à boire et à manger dans ce tour exceptionnel malgré l'état des routes qui fait jaser les Français et aussi le directeur sportif des Belges, l'ami Herman comme tout le monde l'appelle.Malgré une position assez inconfortable puisque il est presque impossible de battre les Belges, le camp malgache compte sur ses cadres notamment Mazoni Rakotoarivony, Houlder Mohamed et les deux frères Emile et Nambinina Randrianantenaina pour maintenir leurs têtes hors de l'eau. D'ici dimanche, les Malgaches comptent bien gaspiller des points mais aussi de l'argent. Eh oui !

Lucky Aboubakar Boro, le travailleur de l'ombre

Le tour de Mada cycliste on le doit au patron de Sporpub, Francis Ducreux qui organise du tour cycliste au Bénin, au Burkina Faso, au Togo et en RDC. Le point commun de ces tours, c'est Lucky Aboubakar Boro qui se tape presque tout le boulot avec tout le sérieux qu'on lui connaît. Ce sympathique Burkinabé est le premier à se lever et le dernier à dormir durant ce tour. Il est le responsable du marketing incluant la pose des panneaux publicitaires à chaque étape comme il prend soin et organise le transport. Un sacré boulot mais il ne s'en plaint pas. Mieux encore, il a toujours le sourire. Ce qui le rend encore plus sympathique. Sacré Lucky !

Mazoni prend le maillot jaune

Incroyable mais heureusement vrai, Mazoni auteur d'une spectaculaire remontée, se pare du maillot jaune à l'issue d'une étape dominée par des Malgaches. Tous les cyclistes de l'équipe de la BOA étaient ponctuels au rendez-vous en se plaçant aux six premières places de l'étape Antsampanana-Moramanga. Comme il fallait un vainqueur, Mazoni Rakotoarivony franchit la ligne en premier sur un chrono de 3h 08mn 9 sec mais cela aurait pu être Émile Randrianantenaina qui a choisi d'être deuxième devant son frère Nambinina. En retrait jusque là, Dama Miarantsoa se montra plus incisif en réussissant 3h 17mn 11 sec sur les 110km en conduisant un groupe de cinq incluant deux autres membres de l'équipe nationale avec Houlder Mohamed et Joharivelo mais également Reritra de Canal plus et surtout Sowou Rémi qui sonne le réveil des Béninois. Le grand perdant est le Belge Jari Vestraeten qui a perdu son maillot jaune tout simplement parce qu'il était malade. D'ailleurs tous les Belges étaient très en retard sans doute parce qu'ils ne supportent pas la forte chaleur du coin. Logique donc s'ils étaient distancés par des Français dont Clément Simonin à la 9ème place devant son coéquipier Jeremy Barret talonné de très près par Just Randrianasolo de Canal Plus.

10) Van de Mierop Sam... à 1h 35mn 14 sec

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.